Chalets et maisons en bois massif, et maison kit en bois la suite …

Le premier madrier

Plusieurs méthodes sont possibles pour fixer les madriers à une chape.

Il faudra percez des trous dans les madriers pour les éventuels boulons d’ancrage sur la chape. L’ossature en madriers doit être montée en saillie par rapport à la chape, de manière égale de chaque côté. Les jonctions des madriers, et à l’extérieur des murs, doivent être isolées par des boudins d’isolation placés dans les rainures.

La pose de la première rangée détermine la stabilité de l’ouvrage. L’emplacement de l’ossature en madriers sur la chape ainsi que les diagonales devront être soigneusement vérifiées après cette première étape de montage. Après la deuxième rangée de madriers, les emplacements des murs sur la chape pourront encore être ajustés si la première rangée n’est pas ancrée sur la dalle. Vérifiez la mesure croisée et la rectitude des murs avec un cordeau.

Advertisement

Nivelez l’ossature à l’aide d’un niveau laser ou d’un tuyau en plastique rempli d’eau. Un fort martellement est susceptible de déplacer les murs en madriers : il conviendra donc de jeter un œil sur l’ossature non ancrée jusqu’à ce que les murs soient suffisamment lourds pour maintenir l’ossature fermement en place.

Une équipe de 4 à 5 personnes est adéquate pour monter une ossature en madriers de taille moyen­ne.

Les essences les plus couramment utilisées

Les constructions en bois empilé utilisent des madriers en bois massif, du bois abouté ou du lamellé-collé. En fonction des expositions, les bois employés sont de classe 2, 3 ou 4. Ils sont impérativement classe 4 lorsque les madriers de murs extérieurs ne sont pas protégés par un quelconque débord de toiture et sont distants de moins de 200 mm du sol fini. L’humidité des bois est comprise entre 17 et 20%.

Les essences telles que le chêne, le mélèze, l’épicéa et le Red Cedar sont couramment utilisées pour la construction d’ouvrages en bois empilé. En effet, ces essences, en plus de leur forte épaisseur, ont la particularité d’emmagasiner de la chaleur, et par conséquent jouer un rôle thermique pour le confort des usagers. Les bois proviennent majoritairement d’Europe du Nord où les essences, dont la croissance est lente, sont davantage résistantes.

Texte -Serum Presse- Laurene Delion

Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer