Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Une maison au style colonial et ses extensions en ossature bois

Voyageurs avertis, Gilles et sa femme ont découvert l’esthétique et le confort des maisons bois au gré de leurs séjours à l’étranger. Séduits plus particulièrement par l’architecture de Louisiane, ils ont entièrement rénové un bien familial dans cet esprit et ajouté deux extensions en ossature bois pour le rendre plus moderne.

Rénovation d’une maison en parpaing au bord d’un lac

Maison et ses extensions en ossature bois - Le Drein Courgeon

Posée au bord d’un agréable lac, non loin de la rivière de l’Eure, cette maison présente une silhouette nord-américaine caractéristique. Non sans rappeler les maisons au style colonial, qui sont légions en Louisiane, son architecture invite aux vacances et à la contemplation.

« Cette maison date de 1967 et appartenait à mes parents. Nous l’avons acquise en 2015, pour notre retraite. C’est un retour au pays pour moi ! », nous raconte Gilles, le propriétaire.


Agrandissement de la maison avec deux extensions en ossature bois

À l’origine, la maison familiale est construite en parpaing et mal isolée. Elle dispose toutefois d’un bel emplacement et de quelques atouts de charme comme ses vieilles poutres et fermettes en bois, que les propriétaires veulent conserver « pour le caractère ».

Maison et ses extensions en ossature bois - Le Drein Courgeon

La rénovation passe par la remise aux normes de l’électricité, des installations sanitaires et d’une partie des murs. Afin de rendre l’habitation plus fonctionnelle, deux extensions en ossature bois sont ajoutées de part et d’autre du volume central originel. L’une de 54 m² accueille une piscine intérieure, inspiration zen avec de grandes baies vitrées, qui ouvre la vue sur le lac. L’autre s’apparente à une véranda et permet d’agrandir le séjour pour offrir un espace salle à manger avec vue.

La cuisine toute blanche Conforama a été réalisée en amont du projet d’extension. La cuisine est encadrée par d’anciennes poutrelles récupérées de la structure de la maison originelle. Le bois vient aussi habiller l’encadrement des deux ouvertures de part et d’autres. Celle de gauche n’existait pas, mais elle permet de couper le couloir.


Une maison sur pilotis qui surplombe la nature environnante

Maison et ses extensions en ossature bois - Le Drein Courgeon

Pour ce projet, les extensions ont été confiées réalisées à l’entreprise Le Drein Courgeon, et créées à partir de panneaux ossature bois en Épicéa. « Nous voulions faire travailler des locaux, c’était important pour nous. Nous sommes extrêmement satisfaits de leur travail. Cette équipe est d’un grand sérieux, et s’est parfaitement adaptée au fait que nous habitions la maison en même temps que les travaux », tient à souligner Gilles.

Un bardage en bois peint “gris lumière”, posé à l’horizontal, vient harmoniser les façades des différents ensembles et donner un côté maritime à l’habitation. Il a également permis aux constructeurs d’améliorer le confort d’été et d’hiver par une isolation thermique en laine de verre, appliquée par l’extérieur et l’intérieur.

« Nous avions déjà choisi le bois pour la construction de notre précédente maison à Houilles, dans les Yvelines. C’était une évidence pour son absence de contraintes, son côté naturel et son esthétisme. Nous avons beaucoup voyagé, et ça nous rappelle les maisons nord-américaines, en Louisiane », détaille Gilles.


Les travaux n’auront finalement duré que dix mois, avec des conditions climatiques parfois difficiles. Posée sur pilotis, la maison est entourée d’une terrasse de 50 m² en Pin traité autoclave. Ainsi, elle surplombe la nature environnante, permettant de profiter du paysage au fil des saisons.

FICHE TECHNIQUE :
Constructeur : Le Drein Courgeon
Localisation : Saint-Luperce (28)
Année de construction : 2016
Surface habitable : 237 m² dont 2 extensions de 54 m² et 27 m²
Prix : Environ 1600€/m² (structure et aménagements compris)
Système constructif : Panneaux ossature bois en Épicéa
Revêtement : Bardage bois, peint « gris lumière »
Isolation : Dalle : Terre plein béton armé
Murs : Laine de verre 120 mm
Toit : Laine de verre 300 mm
Cloisons : Laine de verre 73 mm
Chauffage / EnR : Radiateurs électriques + cheminée
Menuiseries : Mixte plastique/aluminium
Terrasse : Sur pilotis, 50 m² en Pin traité autoclave
Piscine : Desjoyaux, 5X3, 50 m


Texte : Claire Thibault – Photos : © Arnaud Hébert
Source : Architecture Bois N°87

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer