Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Choisir son parquet? Massif, contrecollé ou stratifié?

Le parquet est l’un des revêtements de sol les plus appréciés des français. Il y a en pour tous les goûts et pour toutes les pièces de la maison. Il ne reste plus qu’à choisir entre parquet massif, contrecollé ou stratifié. quels sont les points forts, les points faibles et les méthodes de pose.

Qu’est que le parquet contrecollé?


parquet bois massif

Le parquet est un revêtement de sol à base de bois (feuillus, résineux, essences exotiques). Le parquet contrecollé se présente comme une alternative au bois massif.
À la différence du parquet massif, le contrecollé est un parquet multicouches. Il se compose de trois épaisseurs de bois collées entre elles. De fait, il est moins onéreux. La couche d’usure ou
« parement », est en bois noble, avec une épaisseur minimum de 2,5 mm (contrecollé) qui permet la rénovation de ses lames. L’épaisseur détermine la qualité et le nombre de ponçage. Les couches inférieures sont en bois dérivés (agglomérés ou contreplaqués).


Peut-on utiliser le parquet contrecollé dans toutes les pièces?


Doté d’une finition vitrifiée (film protecteur imperméable), le contrecollé est très facile à entretenir (serpillère et produit ménager). Il convient à la configuration de toutes les pièces de la maison, y compris dans les pièces humides. Comme le rappellent les fabricants de parquets français, « choisir un parquet se fait en fonction du degré de résistance attendu par rapport à son usage futur. Il faut tenir compte de la dureté et de la couche d’usure, et du type d’usage envisagé. Le bon réflexe est encore de se fier aux pictogrammes apposés sur les parquets (norme NF EN 685) informant sur la classe d’usage. Dans les pièces d’eau, l’essence doit impérativement être peu sensible aux fortes variations d’humidité. De nombreuses essences européennes répondent à cette exigence. C’est aussi le cas des bois thermo-traités. Les finitions huilées et vitrifiées sont tout à fait adaptées». Le contrecollé se décline en nombreuses essences (chêne, acajou…), styles et coloris. Par ailleurs, c’est lui, en raison de son industrialisation, qui affiche les plus grandes dimensions.


Pourquoi choisir un parquet massif?


Si le parquet contrecollé rivalise avec le parquet massif, ce dernier gagne sur le plan de la robustesse et l’authenticité. Ses épaisseurs varient en effet, entre 12 et 23 mm. Il est à 100% composé de bois (sur toute son épaisseur) ce qui présente une longévité supérieure.

Chêne, châtaignier, hêtre, bois exotique
Pour les amoureux du bois, le parquet massif est un incontournable ; le plus noble et traditionnel. On le paie au prix fort, mais il nous le rend bien : matière, couleur, texture, odeur… Un caractère unique, inimitable et une durée de vie dépassant les 100 ans, à condition d’un entretien bien réalisé.


Quel style de parquet massif?


Un parquet massif vernis est plus sensible aux rayures. Il se nettoie comme un parquet contrecollé. En revanche, s’il ne l’est pas, il devra être huilé ce qui est légèrement plus contraignant. L’entretien du bois permet de préserver son aspect plus longtemps.
Il peut être vitrifié ou ciré, blanchi ou naturel, mat ou brillant, avec divers effets : teinté, vieilli, brossé
Tout est possible avec le parquet. Si les finitions peuvent être réalisées sur site, elles sont, aujourd’hui, davantage faites en usine.


Le parquet stratifié est-il un parquet?


Le parquet stratifié, conditionné en lames ou en dalles, est un revêtement de sol à base de bois qui imite les fibres du parquet traditionnel. Le stratifié est un matériau composite composé d’une feuille décorative en imprimée, protégée par une résine (couche d’usure) et posée sur un panneau en fibres de Bois Haute Densité (HDF). Certains modèles intègrent une sous-couche acoustique pour réduire les bruits de pas dans les pièces inférieures.


Le stratifié à l’avantage du prix

S’il n’a pas été très bien accueillie par les adeptes du parquet massif, le stratifié présente de nombreux atouts, à commencer par son rapport qualité/prix et son entretien (comme du carrelage). D’autant que le stratifié convient à toutes les pièces de la maison, même les plus humides, à condition de veiller aux classes d’usages, lesquelles définissent une résistance de passage.


La pose en stratifié est également facilitée


Pose lames parquet

Sa pose flottante par emboîtement des lames sans clou ni colle participe également à son succès. Le principe permet de remplacer très facilement les lames usées. Car à la différence d’un parquet bois qui résiste à l’épreuve du temps, le stratifié ne peut pas être rénové. Il sera donc toujours conseillé de conserver quelques lames supplémentaires en prévision. Le stratifié peut aussi être collé pour une meilleure stabilité.


La pose d’un parquet

On distingue trois types de pose : clouée, collée, flottante.

  • La pose clouée convient au parquet massif et contrecollé dans les projets de construction neuf ou pour les rénovations importantes. Le principe consiste à clouer les lames de parquet sur des solives, des lambourdes ou sur un support continu (exemple : panneaux d’aggloméré ou en contreplaqué). La pose clouée implique une surélévation du niveau du sol. Cette méthode n’est pas compatible avec un système de chauffage au sol.
  • La pose collée est la plus répandue pour les parquets massifs. On l’utilise également pour les parquets contrecollés et dans les pièces équipées d’un chauffage par le sol. Cette méthode assure une bonne stabilité de l’ensemble. En rénovation, la mise en œuvre d’un parquet (massif ou contrecollé) peut s’effectuer sur de nombreux supports dès lors qu’ils sont secs et sains.
  • La pose flottante (non fixée au sol) est le système de pose du parquet stratifié, par clipsage/emboîtement des lames. Économique, facile à monter dans un temps d’installation réduit, ce type de pose a été, et est, largement plébiscité. Si la pose flottante convient aux parquets massifs et contrecollés, elle n’est pas forcément recommandée car elle peut entraîner de petits inconvénients : sonore (craquement des lames sous le pas), résistance dans le temps, sensibilité aux variations hygrométriques. 

Parquet chouette

Cet article vous a été offert par parquetchouette.fr, fournisseur de parquets de tous styles.

Texte Maxime Kouyoumdjian – Simonin – Architecture Bois N° 95

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer