Suivez-nous !
 

Remplacer sa chaudière au fioul

En France, une maison individuelle sur trois est équipée en installation bois. La majorité des appareils de chauffage au bois vendus sur le marché français affichent un rendement 7 fois supérieur à celui d’une cheminée ouverte.

Les inserts ou foyers fermés sont conçus pour équiper les âtres ouverts. Ils transforment ainsi un feu plaisir en une cheminée à foyer fermé, permettant d’atteindre des rendements supérieurs à 70% et des émissions de particules 30 fois inférieures.

Les règlementations thermiques, comme la prochaine norme européenne Éco Design, poussent à toujours plus d’inventivité pour chauffer nos maisons en respectant l’environnement. Ainsi comme de nombreux foyers français cherchant à changer de mode de chauffe c’est à dire de passer d’une chaudière au fioul à une chaudière à granulé, il est important de connaître les avantages et critères de choix.

Les avantages du chauffage au bois

Economique

Il est trois fois moins cher que l’électricité. Ainsi, un kilowatt/heure revient à 0,043 € avec un chauffage au bois, 0,079 € avec un chauffage au gaz de ville et 0,115 € avec un système électrique (chiffres Flamme verte)

Bien sûr, choisir un chauffage au bois représente un investissement. Heureusement, sous réserve d’une installation réalisée par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement), la réalisation de ces travaux s’accompagne de plusieurs aides financières. Il est ainsi possible d’alléger la facture grâce à :

la TVA réduite et de la prime énergie
– au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
– aux différentes subventions proposées par l’Ademe et les collectivités territoriales;
– dans le respect de la RT 2012

Les objectifs de la RT 2012 sont clairs :

-Diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs par rapport à l’ancienne réglementation thermique (RT2005)
-Améliorer les performances des systèmes de chauffage de 10 à 20 %
-Réduire les émissions de CO² entre 13 et 35 millions de tonnes par an

Sur cette base, la Direction de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Paysages (DHUP) a publié, en novembre 2013, une fiche d’application de la RT 2012, appelée également « Réglementation Thermique des bâtiments neufs 2012 : En habitat individuel neuf, la RT2012 impose l’utilisation d’au moins une énergie dite renouvelable. Tous les types d’appareils de chauffage au bois sont compatibles avec la RT 2012.

Le crédit d’impôt

Depuis début 2015, les appareils de chauffage au bois doivent être classés 6 et 7 étoiles (Flamme verte) pour donner droit au crédit d’impôt de 30 %. En 2020, seuls les 7 étoiles pourront en bénéficier. Le biomasse étant l’un des axes majeurs de la politique du gouvernement dans la vue des réductions des émissions de carbone, il y existe des possibilité de Changer votre chaudière fioul gratuitement.

Poêles et inserts à granulés

Cette technologie possède l’avantage de gérer l’alimentation de l’appareil de manière automatisée grâce à un système électronique et un petit silo intégré à l’appareil. Différents systèmes sont proposés pour permettre de transmettre la chaleur soit par rayonnement et/ou par convection naturelle, soit par rayonnement et convection forcée pour une diffusion rapide. La fiche technique de la Règlementation distingue deux types d’appareils de chauffage au bois : les appareils pourvus d’une régulation automatique et d’un arrêt manuel, et ceux qui ne disposent pas de ces deux systèmes.

Les premiers sont considérés comme mode de chauffage principal dans une habitation qui ne dépasse pas 100 m2, si le bois seul chauffe les pièces de jour et si des émetteurs sont installés en complément seulement dans les parties nuit. Si le bois est le seul mode de chauffage des parties jour et nuit, l’installation bénéficie d’un bonus thermique.

Si le chauffage au bois n’est pas doté d’arrêt manuel et de régulation automatique, “les locaux considérés doivent être pourvus d’un système principal de chauffage doté d’un dispositif d’arrêt manuel et de réglage automatique en fonction de la température intérieure. L’appareil indépendant de chauffage à bois intervient alors comme système complémentaire”. Certains modèles de poêles à granulés peuvent également être raccordés au chauffage central.

Poêle étanche

Les maisons construites à partir de 2013 doivent être aux normes de la RT 2012, notamment en matière d’étanchéité à l’air. Les fuites d’air doivent donc être limitées à tout prix. Or, les poêles nécessitent une arrivée d’air pour amener de l’air “comburant” dans l’appareil de chauffage à bois. Il y a là un risque de fuite.

 En faisant venir de l’air de l’extérieur directement dans le poêle sans passer par la pièce où se trouve l’appareil, les professionnels ont trouvé la solution. Cela s’appelle une installation étanche. Cela concerne les poêles à bois comme les poêles a granulés, avec des performances optimales pour ce dernier.

Etude thermique

Pour choisir le chauffage au bois approprié à son logement, l’étude thermique est de plus en plus indispensable. Trois raisons pour faire appel à un bureau d’études thermiques :

D’abord, cette aide permet de faire les bons choix de conception afin de répondre aux besoins en matière de confort, d’utilisation et d’énergie des occupants de la future habitation.

Ensuite, le bureau d’études thermiques pourra vous aiguiller pour obtenir un label. En effet, les labels de performance énergétique certifient que votre construction a atteint un certain niveau de performance énergétique et donnent ainsi droit à de nombreuses aides financières pour la construction durable (éco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt, TVA à taux réduit).

Enfin, elle est indispensable pour respecter la réglementation thermique 2012. Depuis le 1er janvier 2013, elle est obligatoire pour les constructions neuves. Ainsi, respecter la réglementation va forcément demander une réflexion plus approfondie en amont des travaux pour respecter le budget de l’acquéreur tout en obtenant les attestations.

Flamme Verte

Le choix d’un appareil indépendant ou d’une chaudière labellisé Flamme Verte assure une éligibilité aux aides financières (crédit d’impôt, éco prêt à taux zéro) si l’installation est réalisée par un professionnel RGE.Les aides financières disponibles en 2016 sont nombreuses : le crédit d’impôt transition énergétique (ex-CIDD), l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ), la TVA réduite, etc.

Les critères d’éligibilité

Le niveau 5 étoiles est le minimum requis. Il demande un rendement d’au moins 85 %, des émissions de monoxyde de carbone (CO) de 0,04 % maxi et de particules fines inférieur à 90 mg/m3.

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.