Une façade de bâtiment productrice d’électricité

À l’occasion d’un partenariat, Vinci Construction et Sunpartner Technologies viennent de créer un mur-rideau intégrant un vitrage photovoltaïque. L’objectif est de permettre aux bâtiments équipés, neuf ou rénovés, de produire leur énergie.

Voilà une innovation qui pourrait bien encourager la production de Bepos (bâtiments à énergie positive). Fruit d’une collaboration entre le leader européen de la construction et le spécialiste français de l’innovation solaire, Horizon Energy est un mur-rideau qui permet de produire de l’électricité en façade.

« Avec Horizon Energy, nous franchissons une étape supplémentaire dans l’intégration et la maîtrise des technologies liées au BIPV (Building-integrated photovoltaics) », explique Jérôme Stubler, président de VINCI Construction, dans un communiqué. « Notre mission est de concevoir et réaliser des bâtiments offrant un confort optimal à leurs utilisateurs. Ce nouveau développement enrichit notre palette de solutions innovantes et durables répondant aux enjeux environnementaux ».

Les vitrages semi-transparents WYSIPS® Design-Glass intègrent des modules photovoltaïques à base de films minces en CIGS. Chaque élément est équipé d’un connecteur lui permettant via un onduleur de réinjecter l’énergie produite dans le bâtiment, pour être auto-consommée ou renvoyée dans le réseau selon les besoins.

Module WYSIPS® Design Glass dans sa version ajourée avec un taux de transparence de 20%

En termes de rendement, cette technologie atteint pour le moment une puissance de 150W/m2. Mais, « les rendements de ces technologies CIGS progressent fortement année après année, laissant envisager des performances encore supérieures à court/moyen terme. Elles sont par ailleurs particulièrement efficaces en lumière restreinte ou diffuse », assurent les deux partenaires.

Le rendement final du mur-rideau dépendra aussi du taux de transparence (10 à 40 %) et du type d’habillages choisi par l’architecte, maître d’œuvre ou maître d’ouvrage. Les motifs bande PV, rectiligne, solutions ajourées et dentelles sont proposés. Les modules peuvent être assemblés en double ou triple vitrage.

Les dimensions du mur-rideau peuvent aller jusqu’à 1,28 mètre de large sur 3,12 mètres de haut. Il est à la fois préconisé pour les bâtiments tertiaires neufs ou rénovés.

L’installation de l’ensemble de la structure (châssis aluminium + double vitrage photovoltaïque semitransparent) sur le bâtiment est similaire à celle d’un mur-rideau standard.

Advertisement

Texte : Claire Thibault – Photo : Vinci Construction – Sunpartner Technologies

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer