2 Français sur 3 ont froid dans leur logement chauffé

À l’approche de l’hiver, 2 Français sur 3 disent avoir froid chez eux malgré l’utilisation d’un mode de chauffage, selon une enquête IFOP réalisée pour QuelleEnergie.fr. Ils éprouvent aussi des difficultés à payer leur facture mais trouvent des alternatives pour dépenser moins.

La sensation de froid chez soi est un manque de confort qui touche 2/3 des Français, selon une étude* publiée ce mardi, par l’IFOP pour le site internet de conseil en économies d’énergie QuelleEnergie.fr

La situation est encore plus problématique pour les foyers ayant des faibles revenus : 80% des personnes à revenus très modestes déclarent avoir froid chez elles.

Les jeunes sont plus touchés que leurs aînés : 79% des 18-25 ans contre 57% chez les plus de 65 ans. Une différence à relier avec les écarts de revenus entre ces générations.

« (…) Deux Français sur trois déclarent avoir froid chez eux, ce sont autant de logements mal isolés ou dotés d’installations chauffages non performantes. (…) Pour QuelleEnergie.fr, lutter contre ces « passoires thermiques » passe par le conseil et l’accompagnement des consommateurs. Trop de particuliers ignorent encore aujourd’hui quels travaux réaliser et surtout quelles sont les aides de l’Etat à leur disposition. », a réagi Maël Thomas, Directeur général.

Sur ces 3 dernières années, 1 Français sur 5 a rencontré des difficultés pour régler sa facture de chauffage. L’enquête démontre l’existence de très forts clivages selon le niveau de revenu, l’âge et le statut d’habitation des personnes interrogées.

Les locataires sont notamment plus touchés : ils sont deux fois plus nombreux (29 %) que les propriétaires (16 %) à avoir rencontré ce type de difficulté.

Pour ne pas alourdir leur facture de chauffage, 70% des Français optent pour la réduction de la température de chauffage dans leur logement et 59% renoncent à chauffer certaines pièces.

D’autres préfèrent se couvrir davantage (77%) avec l’ajout de vêtements supplémentaires (chaussettes, pulls, plaids etc.).

La réalisation de travaux d’économies d’énergie ne vient qu’en 4ème position (48%) parmi les solutions citées par les Français pour réduire leur facture de chauffage. Il est dommage que les Français préfèrent renoncer à leur confort plutôt que de mettre en œuvre des travaux qui peuvent pourtant être rentabilisés en quelques années (3 à 5 ans pour les plus rentables).

Voir nos dossiers Isolation et Chauffage au bois.

*Cette étude a été menée auprès d’un échantillon de 1 000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été conduites par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 19 octobre 2017.

Photo : Wikimedia Commons – Mario Hains