L’abri de jardin, l’indispensable rangement d’automne

L’abri de jardin est un rangement indispensable, surtout à l’arrivée de l’automne et de l’hiver. Parce que le jardin évolue au fil des saisons, il nécessite nombre d’équipements pour son entretien. Ce matériel (tondeuse, taille haie, râteau, balai, tuyau d’arrosage) ne doit pas être laissé à la merci des éléments.

Petit maison de jardin en bois à la campagne

L’abri de jardin en bois, incontournable

L’option du bois est souvent la plus intéressante pour un résultat harmonieux. Les possibilités sont légions : du Pin le plus accessible, au Cèdre le plus qualitatif. Le choix ne manque ni dans les essences, ni dans les teintes. C’est souvent une affaire de goût !

Quel que soit son usage, l’abri de jardin doit être robuste. Les chalets de jardin en bois sont très esthétiques, et offrent ce petit côté « authentique » qui leur est propre. Ils sont parfaits pour embellir le jardin, donnant une note chaleureuse.

Il est important cependant de considérer l’entretien, puisque l’extérieur de l’abri sera soumis aux aléas de la météo. Un abri en bois brut doit être traité avec un lasure incolore ou teinté pour vieillir correctement. Un traitement autoclave, réalisé en usine, rend l’abri bois encore plus durable.

Les autres matériaux pour un abri de jardin

D’autres matériaux, en dehors du bois, peuvent servir à la création d’un abri de jardin pour le rangement : composite, métal, PVC…

L’abri en composite

L’abri en composite permet de s’affranchir, en partie, de l’entretien que demande le bois. Il se compose d’un mélange de bois et de plastique (souvent issu du recyclage). Solide et résistant aux UV et aux intempéries, il offre parfois les mêmes caractéristiques esthétiques que le bois. Proposé en kit, son montage est lui aussi rapide et facile.

L’abri en métal

Moins cher que le bois ou la résine, l’abri de jardin en métal peut-être en aluminium ou en acier. En panneaux aluminium, l’abri de jardin sera moins sensible à la rouille, et ne nécessitera pas de traitement particulier.

L’abri en métal semble toutefois moins facile à intégrer d’un point de vue esthétique. Il fait immédiatement penser à un hangar. Toutefois, les fabricants proposent aujourd’hui des produits de différentes teintes pour améliorer cette intégration dans le paysage. Un kit d’ancrage permet d’assurer leur résistance.

L’abri en PVC

Le premier atout du PVC est sans conteste son prix. Cette solution de stockage ne nécessite que peu d’entretien, un nettoyage au jet d’eau suffit la plupart du temps. Léger et facile à monter, il sera en revanche moins durable qu’un abri bois ou métal. En effet, le PVC selon sa qualité, peut se déformer, voire perdre son éclat sous l’action des UV et des intempéries. Choisir un abri en PVC ne doit pas vous faire lésiner sur la qualité, si vous voulez une installation durable. Coté esthétique, il sera certes moins authentique que le bois mais plusieurs couleurs sont disponibles sur le marché.

Dois-je déclarer mon abri de jardin ?

Si la surface de plancher et l’emprise au sol sont inférieures ou égales à 5m², aucune autorisation n’est nécessaire. Il existe cependant une exception à la règle : en secteur protégé, tout abri de jardin doit faire l’objet d’une déclaration préalable de travaux.

Tout secteur confondu, si l’abri de jardin fait plus de 5m² mais qu’il est inférieur à 20m², il doit faire l’objet d’une déclaration préalable de travaux. Au delà de 20m², une demande de permis de construire doit être adressée en mairie.

Un abri de jardin est utile pour stocker le bois à l'abri des intempéries © Cocoparisienne - Pixabay

Pour favoriser l’insertion de l’abri dans le paysage, des ajustements peuvent vous être demandés : une fenêtre rappelant celles de la maison, un treillage pour installer une plante grimpante ou encore une peinture dont la couleur s’accorde avec un autre élément de la propriété… Pour toute construction d’abri, il est nécessaire de se renseigner sur le code de l’urbanisme et le PLU de votre commune. À noter que toute construction de plus de 5 m² est soumise à la taxe d’aménagement.

Il faut réfléchir à plusieurs paramètres, lorsque l’on décide de faire construire un abri de jardin.

Le plus important est de toujours l’envisager dans la globalité de l’espace. Un abri jardin réussi est celui qui vous deviendra indispensable, tout en se fondant discrètement chez vous.

Il doit être adapté à l’usage attendu. Par exemple, une double porte peut s’avérer très utile si l’on souhaite ranger des meubles de jardin encombrants. Un prolongement du toit ou un coffre en bois rendront également service à ceux qui ont une cheminée ou un poêle à bois.

Coût d’un abri de jardin pour le rangement ?

Le coût varie selon les matériaux et la superficie choisis. Pour un abri de petite taille, tous matériaux confondus, comptez entre 250 et 1000 euros. Pour les modèles jusqu’à 20 m2, les prix oscillent entre 1500 et 3000 euros. Au delà de 20 m², les abris de jardin – qui peuvent même être semi-habitables – peuvent monter jusqu’à 10 000 € !

Advertisement

Si vous êtes un peu bricoleur et que le travail du bois ne vous rebute pas, fabriquez votre propre abri peut s’avérer économique, tout en ayant la satisfaction de l’avoir réalisé vous-même et à votre goût !

Claire Thibault
Suivez-moi
Les derniers articles par Claire Thibault (tout voir)
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer