Au plafond, le bois devient béton pour un meilleur confort acoustique

Au plafond, le bois s’habille de béton pour créer un nouveau plafond de style industriel. Signée Hunter Douglas Architecture, cette solution acoustique présente bien des avantages.

En matière de design, bois et béton sont souvent associés pour offrir un look industriel. Problème : au plafond, le béton a tendance à réfléchir les ondes sonores, rendant la question du confort acoustique difficile à gérer.

C’est pour résoudre ce problème que Hunter Douglas Architectural a créé la gamme Concrete Veneer. Elle associe un panneau en bois et une couche de ciment au sein de plusieurs produits acoustiques pour plafond.

Une solution acoustique du mur au plafond

« Il s’agit de plaques de bois MDF (certifié FSC) perforées et recouvertes d’une fine couche de ciment. Cette couche de ciment présente des nano-perforations, à peine visibles à l’œil nu (Ø 0,5 mm), mais qui laissent passer les ondes sonores. Celles-ci sont ensuite absorbées par des fibres de non-tissé acoustique situé au dos du panneau », détaille Chris Wielenga, directeur commercial des produits bois chez Hunter Douglas.

Les fibres de non-tissé acoustique contribuent également au haut degré d’absorption acoustique.

Les panneaux affichent ainsi :

  • un coefficient d’absorption acoustique aw de 0,50
  • un coefficient de réduction du bruit NRC de 0,65
  • une moyenne d’absorption acoustique SAA de 0,64.

Un plafond béton qui cache du bois

En termes d’apparence, Concrete Veneer ressemble à s’y méprendre à du béton ; tant en matière de couleur, qu’en matière de texture et de température au toucher. Avec sa composition, « il se distingue ainsi clairement des autres produits du marché, qui tentent souvent d’obtenir un aspect béton avec des décors en mélamine ou en stratifié HPL », précise le directeur commercial des produits bois.

Les panneaux Concrete Veneer sont réalisés sur mesure, afin de répondre au mieux aux exigences des designers et architectes. Ces derniers peuvent également varier les styles grâce à 5 couleurs et textures différentes, allant du blanc naturel au graphite foncé.

Composé de MDF ignifugé de 16 mm avec une couche de ciment de 1,5 mm, ce revêtement relativement léger. En effet, les panneaux perforés ne pèsent que 12 kg/m2, tandis que la version non perforée pèse 15 kg/m2 ; un atout, pour une installation aisée.

Les profilés fournis permettent aussi de fixer simplement les panneaux. Chris Wielenga explique : « Que ce soit pour des murs ou pour des plafonds, les panneaux sont facilement démontables si l’accès à la cavité ou au plénum est nécessaire. Toutes les opérations locales peuvent être réalisées avec des outils de menuiserie ordinaires. ». Pour les applications de plafond, les profilés fournis sont en T métalliques standard.

Advertisement

Ces panneaux de revêtement mural ou de plafond sont particulièrement adaptés aux grands bâtiments publics, tels que les salles de conférence et de théâtre, les bureaux, les aéroports ou les gares.

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer