Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Auto-construction d’une maison bois poteaux-poutres dans le Gers

En 2014, Gaëlle et Sylvain quittent la ville pour la campagne. Ils habitent avec leurs deux enfants, dans la maison bois poteaux-poutres qu’ils ont construite. Dessin des plans, terrassement, fondations, montage, revêtements, plomberie, électricité… Ils ont tout fait.

Auto-construction d’une maison bois poteaux-poutres à la campagne

Maison bois poteaux-poutres - Cogébois

Le couple hésite entre acheter une vieille maison à restaurer ou vivre dans une maison bois. Gaëlle et Sylvain habitent en ville dans une maison qu’ils ont réhabilitée. Quand ils décident de s’installer à la campagne, ils réalisent un rêve : construire eux-mêmes leur maison bois poteaux-poutres.

« Le bois est un matériau sain qui nous a toujours attiré, autant que la rapidité de mise en œuvre de ce type de construction », explique Gaëlle.


Une structure fabriquée par le constructeur Cogébois

Le couple trouve le terrain idéal en pleine campagne, sans aucune construction dans les alentours. Avec ses 3000 m², le couple est libre d’implanter leur maison bois poteaux-poutres plein Sud. L’impératif est de construire en plain-pied, avec trois chambres et une grande pièce de vie ouverte par deux baies vitrées sur le jardin. La cuisine et le cellier communiquent avec un abri voiture de 53 m². Le garage est construit dans le prolongement.

Maison bois poteaux-poutres - Cogébois

Dessinatrice de profession, c’est Gaëlle qui a dessiné les plans. Terrassement, fondations, montage, revêtements, plomberie, électricité, décoration… Le couple a tout réalisé à l’exception de la chape liquide. Sa réalisation a été confiée à un professionnel. La structure de la maison a été fabriquée en usine par l’entreprise Cogebois.

La maison est en structure poteaux-poutres (poteaux en I en Douglas et chaînage en épicéa) avec un contreventement métallique qui relie la structure bois aux fondations sur dalle hérisson isolée avec 80 mm de mousse de polyuréthane.

Les murs reçoivent une isolation en laine minérale avec un doublage triple épaisseur en fibre de bois. « Ce complexe de mur favorise l’inertie thermique. La restitution de chaleur par déphasage permet d’assurer un confort dans toute la maison, été comme hiver », explique-t-on chez Cogebois. Cette dernière dessine un “ L ” au-dessus de l’architecture.


Une maison bioclimatique habillée d’un bardage en Cyprès

Pour habiller l’ensemble des façades, le couple a posé un bardage en Cyprès classe 3 (clouage non apparent). Un saturateur couleur “ chêne dorée ” a été appliqué sur le bois. Les menuiseries double vitrage de chez Falco sont en aluminium, avec un profilé blanc à l’intérieur de la maison et anthracite à l’extérieur. Le coloris est repris pour la porte de garage, la porte d’entrée, les gouttières et les tapées de menuiserie. L’optimisation architecturale et bioclimatique permet à la famille de profiter des apports solaires passifs.

Les façades Nord et Ouest sont complètement fermées aux ouvertures contrairement aux façades Sud et Est où elles ont été multipliées. À la mi-novembre, alors que le froid a commencé à s’installer partout en France, la cheminée n’avait toujours pas été allumée. L’insert bois est l’unique système de chauffage de la maison. Il s’agit d’un modèle fabriqué par les Cheminées Philippe. La cuisine provient également de cette entreprise basée dans les environs de Mont-de-Marsan (40).


Si les travaux de gros œuvre n’ont pas arrêté le couple, c’est à eux que revient également les travaux de finitions et de décoration. Peinture des murs et des plafonds, lambris, parquet, carrelage…la construction d’une maison bois poteaux-poutres n’a plus aucun secret pour eux.

Maison bois poteaux-poutres - Cogébois

FICHE TECHNIQUE :
Fabricant : Cogebois
Localisation : Gers (32)
Année de construction : 2014
Surface habitable : 144 m²
Système constructif : Structure poteaux-poutres
Prix : 205 500 € clé en main
Isolation : Dalle : Mousse de polyuréthane Efisol (80 mm)
Murs : Laine minérale Knauff (100 mm) + fibre de bois Homatherm (3 x 40 mm)
Cloisons : Laine minérale (45 mm)
Toit : Laine minérale soufflée (360 mm)
Revêtement : Bardage saturé en cyprès (classe 3)
Chauffage / ENR : Poêle à granulés


Source : Architecture Bois N°77

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer