Up FIB lauréat de l’Appel à Manifestation d’intérêt «Compétences et Métiers d’Avenir»

L’ESB, École d’ingénieurs, le FCBA, Institut technologique pour la forêt et le bois, Xylofutur, Pôle de Compétitivité, le Campus des Métiers et des Qualifications Bois et Forêt et 5 Fibois (interprofessions de Nouvelle-Aquitaine et Landes de Gascogne, des Pays de la Loire, d’Auvergne-Rhône-Alpes et d’Île-de-France) sont lauréats de l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir ». Le consortium ainsi constitué va pouvoir engager le projet Up FIB, doté d’un financement de 10 m€ sur 5 ans.

L’Etat français vient de rendre publique la deuxième liste des lauréats de l’AMI « Compétences et métiers d’avenir », composante du Plan France 2030, dont l’objectif est de « soutenir l’émergence de talents et d’accélérer l’adaptation des formations aux besoins de compétences des nouvelles filières et des métiers d’avenir ».

Le projet Up FIB, pour « Union pour la formation auprès des Industries du Bois et des Biosourcés », s’inscrit dans la volonté d’accompagner les entreprises engagées dans le développement de solutions pour la ville durable et des bâtiments innovants par la formation.

Promouvoir les Compétences et Métiers d’Avenir dans l’enseignement général

Le constat partagé est que les métiers du bois sont essentiellement accessibles après une formation professionnelle. Les jeunes issus des voies générales ou scientifiques n’identifient pas les formations bois et matériaux biosourcés existantes comme leur étant accessibles.

À titre d’illustration, on recensait, en 2019 près de 20 000 jeunes diplômés BEP, CAP et Bac Pro « bois » (Source Ministère de l’Education Nationale), environ 1 000 BTS (Estimation. Les bases du Ministère de l’Education Nationale globalisent les chiffres des BTS « construction ») (dont plus de 50 % sont issus des formations professionnelles) et un peu moins de 200 ingénieurs diplômés par l’ESB et l’ENSTIB chaque année (Données écoles). Le système français ne propose pas de DUT « bois » pour des jeunes issus des formations générales.

Côté entreprise, le manque de main d’œuvre est criant. L’étude dite EDEC, réalisée en 2019, pointe les 4 enjeux pour les entreprises de la filière :

  • Accroître fortement l’attractivité de la filière bois,
  • Construire et déployer des parcours d’accès à l’emploi, 
  • Ajuster les flux de diplômés, 
  • Promouvoir les bassins territoriaux de compétences. 

Si le matériau bois bénéficie d’une côte de popularité incontestable, le manque de jeunes dans les formations ne permet pas de constituer un vivier de recrutement suffisant pour satisfaire la demande des entreprises.

Le projet Up FIB a pour ambition de répondre à ces enjeux par des actions visant  à faire connaître les métiers du bois et des biosourcés, et de proposer dans 4 régions pilotes une offre de sensibilisation et de formations (initiale) adaptées aux jeunes issus des voies générales ou scientifiques, sans oublier les salariés qui souhaitent monter en compétence (formation continue).

5 familles d’actions sont prévues pour “Compétences et Métiers d’Avenir”

1. Produire et diffuser des solutions Bas Carbone innovantes (Pilotage Xylofutur)

  • Mettre en place et faire vivre un Think Tank, national, en charge d’évaluer les impacts sur les formations des usages, parfois concurrentiels, de la forêt, des enjeux du réchauffement climatique, de l’eau, et de la biodiversité et du stockage carbone
  • Faire connaître le bois et les biosourcés par des Workshops à destination des lycées, des écoles d’ingénieurs, d’architecture ou encore de design
  • Accueillir ingénieurs, designers, ou architectes en résidence pour créer et développer des solutions Bas Carbone au service des bâtiments innovants

2. Compléter l’offre de formation initiale Bois et Bas Carbone (pilotage ESB)

  • Créer et déployer une formation propédeutique en alternance à destination des apprentis qui souhaitent poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur
  • Créer 4 parcours Bachelors et les déployer dans chacune des régions pilotes
    • Foresterie
    • Négoce des produits bois et biosourcés
    • Génie industriel Bois
    • Construction Bas Carbone
  • Concevoir et mettre en œuvre des modules d’enseignement pour des écoles d’ingénieurs, d’architecture ou encore de design
  • Constituer et animer une plateforme numérique de formation ouverte à tous les centres de formation

3. Déployer une offre de formations qualifiantes (Pilotage FCBA)

  • Créer et déployer des modules de formation continue
  • Créer et déployer des formations qualifiantes

4. Travailler l’attractivité des formations avec les entreprises (Pilotage Fibois)

  • Construire et déployer un plan d’action pour attirer des jeunes des formations générales dans les formations bois et biosourcés
  • Créer un ensemble d’évènements de sensibilisation centrés sur le grand public et les métiers du bois 
  • Créer des animations (webinaires, offres d’accompagnement individualisé, conférences…) sur la marque employeur, notamment lors des évènements professionnels (Carrefour International du Bois, Woodrise…)
  • Présence permanente sur les réseaux sociaux des jeunes générations pour attirer leur attention sur les formations bois et biosourcés

 5. Proposer des outils pédagogiques, des lieux et équipements modernes (Pilotage Campus des Métiers et des Qualifications)

  • Proposer dans chacune des régions pilotes une matériauthèque et soluthèque à destination des étudiants et des entreprises
  • Constituer 4 plateaux techniques « vitrines », dotés d’équipements de dernière génération pour la transformation du bois et des biosourcés
  • Proposer des programmes de formation pour les formateurs

Le consortium constitué de l’ESB, (Chef de file) de FCBA, de Xylofutur, des Fibois animés par Fibois France et du Campus des Métiers et des Qualifications Foret Bois de Nouvelle-Aquitaine intégrera progressivement d’autres partenaires (entreprises, organisations professionnelles, établissements scolaires…) pour dupliquer et étendre le modèle à l’ensemble du territoire national.

Les métiers du bois construction peinent à recruter. Up FIB lauréat de l’Appel à Manifestation d’intérêt Compétences et Métiers d’Avenir © Pexels – Anna Shvets
Les métiers du bois construction peinent à recruter © Pexels – Anna Shvets
Advertisement
Advertisement
Advertisement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer