7 conseils pour créer un dossier pour la construction de votre maison en bois

Les maisons en bois sont plus écologiques que les constructions en béton et en briques. Etant tout à fait naturel, le bois est respectueux de l’environnement. En outre, les matériaux utilisés pour construire une maison en bois sont généralement naturels, recyclables, biodégradables et non pétroliers. Autre avantage : une construction en bois offre une excellente régulation thermique. Elle est donc fraîche en été et chaude en hiver. Enfin, elle nécessite souvent moins d’entretien et est plus durable. Si vous voulez vous lancer dans la construction de votre maison en bois, voici 7 conseils pour créer votre dossier.

Points importants à savoir

Tout d’abord, il y a certaines choses à savoir avant de (faire) construire une maison en bois. En effet, il est essentiel que vous connaissiez certains détails pour faire des choix éclairés.

  1. Tenez compte du climat de votre région

Sachez que le choix du bois nécessaire à la construction de votre maison dépendra du climat typique de votre région. Si vous rêvez d’une cuisine en chêne et de bardeaux en cèdre, renseignez-vous d’abord sur le type de bois qui conviendra le mieux à votre climat.

  1. Connaissez les critères impactant le coût

Comme pour tout autre projet de construction, vous devez aussi établir un budget avant de commencer. Dans la plupart des cas, le prix d’une maison en bois reste raisonnable. Cependant, les projets plus complexes ou somptueux peuvent être assez coûteux.

Concrètement, plusieurs facteurs déterminent le prix d’une maison en bois. Le premier est évidemment le coût de la structure en bois, l’ossature de la bâtisse. Ces coûts dépendent principalement de la conception et du choix des finitions.

Tenez également compte de la conception, du coût de la main-d’œuvre dans votre région, de l’emplacement et de l’essence du bois. Enfin, d’autres facteurs clés ont aussi une incidence sur le budget total. Notamment : la taille de la maison, l’état du site, les règles de construction de votre région et les surfaces habitables supplémentaires (telles que le garage et la terrasse).

  1. Soyez conscient des besoins d’entretien de votre maison en bois

Pour finir, le bois est un matériau extraordinaire qui nécessite un soin et une attention particuliers. Même si l’entretien est différent et moins fréquent qu’avec un autre type de construction, il est au moins aussi important. Ainsi, vous devrez effectuer des contrôles de temps en temps. Ainsi, vous saurez quand il est nécessaire de peindre ou de sceller l’extérieur. Cela dans un délai raisonnable, avant que votre maison en bois ne se dégrade.

Terrain et financement

Avant la construction d’une maison en bois, vous devez effectuer une phase d’exploration. Il s’agit de trouver un terrain constructible et le financement nécessaire.

  1. Remplissez ces 3 conditions : terrain constructible, fonds nécessaires et permis de construire

Pour pouvoir construire une maison en bois, il faut remplir trois conditions :

  • Posséder un terrain constructible. En général, la constructibilité se vérifie en demandant un certificat d’urbanisme aux autorités compétentes.
  • Réunir les fonds nécessaires (prêts bancaires, apports personnels, aides, etc.) pour couvrir 3 éléments :
  1. L’achat du terrain et son raccordement éventuel aux réseaux de voirie et de services publics (eau, égouts, électricité, télécommunications…).
  2. La construction de la maison : achat de tous les matériaux et paiement des entrepreneurs impliqués.
  3. Le paiement des honoraires des spécialistes : architecte, notaire, géomètre, etc.
  • Obtenir un permis de construire. Selon le pays et la région, il peut être soumis à certaines conditions (taille de la maison, terrain, design souhaité, etc.).

Concrètement, vous devez choisir le terrain judicieusement, selon vos besoins, votre budget et le prix des terrains dans la région. Veillez aussi à réaliser des études de sol pour vous assurer que le terrain est compatible avec la construction d’une maison en bois.

  1. Signez des précontrats avec clauses suspensives

Dans la mesure du possible, il est fortement conseillé de signer des précontrats pour l’acquisition du terrain. Idem pour l’obtention de prêts.

Ces précontrats doivent inclure des clauses suspensives pour prévenir toute impossibilité de remplir l’une des 3 conditions précédentes. Dans ce cas, la réalisation du projet serait impossible, mais vous seriez protégé par ces clauses.

Collaboration avec l’architecte

Dès la réception du permis de construire, l’architecte conçoit en détail l’ensemble de votre future maison en bois. Il élabore alors les plans nécessaires à la réalisation de chacune de ses parties.

  1. Contactez les entrepreneurs

Durant le processus, l’architecte définit clairement les aspects à confier aux différents entrepreneurs :

  • Les plans, coupes et élévations nécessaires à la bonne compréhension du projet et à l’intervention de chaque spécialiste.
  • Un devis détaillé qui décrit toutes les opérations à effectuer par chaque spécialité, ainsi que les coûts correspondants.
  • Un plan indicatif d’exécution des différents travaux pour chaque corps de métier.

Ensuite, les entreprises choisies soumettent leurs offres conformément aux instructions de l’architecte. Le maître d’ouvrage choisit alors les prestataires qui participeront à la construction. Le choix se fait suivant les conseils de l’architecte et en fonction du budget.

Par ailleurs, l’architecte doit aussi s’assurer que chaque entreprise possède les compétences et les garanties nécessaires à la réalisation complète de sa mission. Il doit également étudier l’adéquation des devis proposés avec les prestations demandées.

Une fois que vous avez réuni tous les éléments requis, vous pouvez enfin créer votre dossier de construction complet. L’idée est alors de fusionner les PDF des études de sol, des plans, des précontrats, du permis de construire, des devis des prestataires, etc. Si vous n’avez pas de logiciel à la maison pour le faire, ajoutez vos fichiers ici pour les fusionner. La plateforme se chargera de les combiner pour générer un seul PDF à télécharger. Vous pourrez alors le remettre à votre constructeur ou à votre banquier pour enfin démarrer votre projet.

  1. Confiez à l’architecte le rôle de maître d’œuvre

Enfin, au-delà de la simple réalisation des plans obligatoires pour l’obtention du permis de construire, l’architecte peut égalem ent proposer ses services en tant que maître d’œuvre

. Tant pour la conception que pour le suivi du chantier, recourir aux services d’un architecte tout au long du projet peut faciliter et accélérer son déroulement. De plus, cela permet souvent de réduire le coût global des travaux.

Advertisement
Advertisement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer