Fibois Auvergne-Rhône-Alpes a un nouveau président

Suite à son assemblée générale dans le cadre du salon Eurobois à Lyon-Eurexpo, l’interprofession Fibois Auvergne-Rhône-Alpes a élu son nouveau président. Il s’agit de Michel Cochet, président du groupe Bois du Dauphiné et Alpes Énergie Bois.

Michel Cochet, président de Fibois Auvergne-Rhône-Alpes, élu en 2022

Lors de celle-ci, les différents collèges ont procédé au renouvellement du conseil d’administration, lequel s’est réuni pour élire son bureau, pour un mandat de 2 ans renouvelable.

Michel Cochet, président du groupe Bois du Dauphiné et Alpes Énergie Bois, a été élu président de Fibois Auvergne-Rhône-Alpes. Il succède à Jean Gilbert, élu en 2017 pour accompagner la fusion des interprofessions régionales Fibra et Auvergne-Promobois, qui souhaitait passer la main, après 3 mandats successifs en tant que président de l’interprofession AuRA.

Michel Cochet connaît bien l’interprofession puisqu’il en était le vice-président et qu’il suivait les travaux des interprofessions de l’Isère et de Rhône-Alpes depuis de nombreuses années.

De vice-président à président de Fibois Auvergne-Rhône-Alpes

Il sera accompagné de :

  • Anne-Marie Bareau, présidente du CNPF, renouvelée au poste de vice-présidente ;
  • Frédéric Blanc, gérant de Scierie Blanc (26) et représentant la FNB AuRA, renouvelé au poste de vice-président ;
  • Norbert Heritier, Les Menuiserie Philibert (01) et représentant Fibois 01 au poste de vice-président ;
  • Jean-Pierre Vernadat, merrandier et gérant de SNBA (03), représentant les entreprises de l’Allier, renouvelé au poste de trésorier ;
  • Benoit Rachez, directeur adjoint d’Unisylva et représentant les coopératives forestières, renouvelé au poste de secrétaire ;
  • Cédric Gardoni, Agri Services Environnement (01) et représentant Chaleur Bois Qualité + au poste de secrétaire adjoint
  • Gaël Perché, gérant de ARTSCOP BOIS (38) et représentant SCOP BTP au poste de trésorier adjoint.

Cette assemblée générale a permis de rappeler les différents enjeux, perspectives et évolutions de la filière forêt-bois en Auvergne-Rhône-Alpes. Notons que 2021 a été une année de forte demande de bois en France et une période très favorable pour les forestiers et les entreprises de 1ere et 2e transformation. Le conflit russo-ukrainien et la flambée du prix des énergies laissent en revanche planer beaucoup de doutes pour le semestre à venir.

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Les derniers articles par Rédaction Architecture Bois Magazine (tout voir)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer