Fibois Auvergne-Rhône-Alpes a un nouveau président

Suite à son assemblée générale dans le cadre du salon Eurobois à Lyon-Eurexpo, l’interprofession Fibois Auvergne-Rhône-Alpes a élu son nouveau président. Il s’agit de Michel Cochet, président du groupe Bois du Dauphiné et Alpes Énergie Bois.

Michel Cochet, président de Fibois Auvergne-Rhône-Alpes, élu en 2022

Lors de celle-ci, les différents collèges ont procédé au renouvellement du conseil d’administration, lequel s’est réuni pour élire son bureau, pour un mandat de 2 ans renouvelable.

Michel Cochet, président du groupe Bois du Dauphiné et Alpes Énergie Bois, a été élu président de Fibois Auvergne-Rhône-Alpes. Il succède à Jean Gilbert, élu en 2017 pour accompagner la fusion des interprofessions régionales Fibra et Auvergne-Promobois, qui souhaitait passer la main, après 3 mandats successifs en tant que président de l’interprofession AuRA.

Michel Cochet connaît bien l’interprofession puisqu’il en était le vice-président et qu’il suivait les travaux des interprofessions de l’Isère et de Rhône-Alpes depuis de nombreuses années.

De vice-président à président de Fibois Auvergne-Rhône-Alpes

Il sera accompagné de :

  • Anne-Marie Bareau, présidente du CNPF, renouvelée au poste de vice-présidente ;
  • Frédéric Blanc, gérant de Scierie Blanc (26) et représentant la FNB AuRA, renouvelé au poste de vice-président ;
  • Norbert Heritier, Les Menuiserie Philibert (01) et représentant Fibois 01 au poste de vice-président ;
  • Jean-Pierre Vernadat, merrandier et gérant de SNBA (03), représentant les entreprises de l’Allier, renouvelé au poste de trésorier ;
  • Benoit Rachez, directeur adjoint d’Unisylva et représentant les coopératives forestières, renouvelé au poste de secrétaire ;
  • Cédric Gardoni, Agri Services Environnement (01) et représentant Chaleur Bois Qualité + au poste de secrétaire adjoint
  • Gaël Perché, gérant de ARTSCOP BOIS (38) et représentant SCOP BTP au poste de trésorier adjoint.

Cette assemblée générale a permis de rappeler les différents enjeux, perspectives et évolutions de la filière forêt-bois en Auvergne-Rhône-Alpes. Notons que 2021 a été une année de forte demande de bois en France et une période très favorable pour les forestiers et les entreprises de 1ere et 2e transformation. Le conflit russo-ukrainien et la flambée du prix des énergies laissent en revanche planer beaucoup de doutes pour le semestre à venir.

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer