Des tabourets en forêt Vs coupe des arbres

Pour lever les tabous sur la coupe des arbres, le studio 5•5 et l’ONF proposent une chasse au trésor d’un nouveau genre. 100 tabourets, tournés en Chêne massif, sont à « récolter », dans la forêt de Bercé, en Sarthe.

Avis aux amateurs d’art ou autres amoureux des balades en forêt. Si vous trouvez un tabouret design dans la forêt de Bercé, en Sarthe, il est à vous !

Ces TABOU-RETS sont le fruit d’un travail collaboratif entre l’ONF et le studio collectif de design parisien 5•5.

Ils ont été produits à partir de chênes massifs issus de la forêt domaniale de Bercé. Après avoir été sélectionnées par les forestiers de l’ONF, les grumes ont ensuite été débitées à la scierie Bourdaud Bois (Loire-Atlantique).

C’est ensuite dans le Jura, chez AS BOIS, une entreprise du patrimoine vivant que tous les tabourets ont été tournés.  La gravure sur l’assise rappelle les marquages ou tampons sérigraphiés que l’on trouve dans le domaine de la tonnellerie. Elle est réalisée au laser pour assurer la traçabilité et résister au temps jusqu’à la découverte de l’objet.

Chaque tabouret est unique et numéroté, comme une véritable œuvre d’art. Le chanceux qui l’aura découvert, n’aura qu’à le faire authentifier à l’espace Carnuta, Maison de l’Homme et de la Forêt à Jupilles, pour se voir délivrer un certificat d’authenticité.

Sensibiliser à l’utilité de la coupe des arbres

Derrière le bel objet, le message est profondément engagé : « Pas de coupe d’arbre, pas de TABOU-RET!».

« La coupe, sujet tabou, souvent assimilée à de la déforestation, est pourtant l’impulsion d’un nouveau départ pour les jeunes semis qui attendent de grandir et de s’épanouir dans une forêt gérée durablement », rappelle le studio de design. « Mi-brute, mi-designée, l’esthétique finale de l’objet est volontairement hybride, pour nous rappeler que c’est bien avec des arbres que l’on produit des meubles en bois, des tonneaux, du bois-énergie, du bois d’œuvres ou encore des chefs d’œuvre architecturaux ».

Pour faire durer cette campagne dans le temps, l’ONF et le studio 5•5 entreront en contact avec celles et ceux qui le souhaiteront pour avoir vent de la nouvelle vie de ces œuvres.

Un suivi sera effectué au fil des mois pour que la chasse au trésor continue tant que des TABOU-RETS se cachent encore en forêt…

Vous pouvez commencer vos recherches, à partir du 10 novembre, et découvrir le plan de chasse des Tabou-rets depuis le point de médiation du projet installé au Rond de la Croix Marconnay, à Jupilles.

Advertisement

Photos : © Studio 5•5

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Les derniers articles par Claire Thibault (tout voir)
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer