Les Défis du Bois du 25 mai au 1er juin, à Épinal

Les Défis du Bois version 3.0 se dérouleront du 25 mai au 1er juin, sur le campus de l’Enstib, à Épinal. 50 jeunes architectes, ingénieurs bois et compagnons du devoir, vont construire des microarchitectures en bois. Ils auront une semaine, pour créer leur projet, sur une thématique tenue secrète jusqu’au jour J !

Après 11 ans d’archi-structures, les Défis du Bois proposent depuis 6 ans une approche basée sur la réalisation de micro-architectures en bois. « Être poétique, humain, durable », voici l’orientation de ce concours version 3.0.

Cette aventure pédagogique, technique et humaine rassemble, à chaque édition, 50 jeunes architectes, ingénieurs bois et compagnons du devoir.

Advertisement

Défis du bois 2021 : des structures esthétiques et pratiques

Si le sujet sera révélé uniquement le 25 mai, l’objectif reste de concevoir et fabriquer des structures esthétiques et pratiques. Différentes les unes des autres, elles devront également s’adapter aux sites auxquels elles sont destinées. Qu’ils soient urbains, publics ou privés, ou pour un usage environnemental.

Les étudiants bénéficient depuis le lancement du projet, début 2021, de plateformes collaboratives. Ils peuvent ainsi déposer leurs travaux et bénéficier d’un suivi automatique (proche d’un BIM).

130 microarchitectures bois

Depuis 2005, ils sont plus de 700, répartis en 170 équipes, à avoir partagé cette aventure humaine. Pendant ces 92 jours et 100 nuits, ils ont créé 130 œuvres au total, aussi originales qu’innovantes.

Ils viennent du Master 2 Génie Civil parcours Architecture Bois Construction (Master ABC) cohabilité par l’ENSTIB et l’ENSarchitecture de Nancy, de l’Université de Mons en Belgique, de l’Université du Québec à Chicoutimi au Canada et de l’Université HTW de Sarrebruck en Allemagne.

À ces architectes et élèves ingénieurs, s’ajoutent les Compagnons du Devoir. Ils ont été répartis par tirage au sort en 10 groupes homogènes dès le début de l’année 2021. Après une période de préparation à distance, ils enchaîneront 8 jours et 7 nuits de travail sur site.

Tous reçoivent les mêmes outils et les mêmes matériaux, au départ. Petit à petit, les créations prennent vie, tantôt fantaisistes, artistiques, tantôt équilibrées… En 2019, dernière édition du concours, les 10 stations de valorisation des déchets organiques ont trouvé leur place. Construites pour le SICOVAD, elles sont réparties dans 10 lieux publics et privés du département des Vosges.

Advertisement
Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer