Suivez-nous !
 

Deux passionnés redonnent vie aux portes anciennes en bois à Bordeaux

La porte d’entrée – passage entre deux univers et symbole du « chez soi » – s’offre une seconde jeunesse grâce à l’entreprise Renoporte. Elle est l’une des rares entreprises françaises spécialisées dans la restauration des portes anciennes en bois, et capable de leur redonner leur aspect d’origine !

70 000, c’est le nombre d’échoppes érigées dans la métropole bordelaise. Et c’est autant de portes en bois anciennes, qui auraient ou auront besoin d’un rafraîchissement prochainement, comme l’ont bien compris Jean-Paul Carreau et Laurent Bolzer.

Ces deux « amoureux des belles choses » ont décidé de monter leur entreprise Renoporte, en 2011, pour sauver ce patrimoine historique. Le premier a fait une longue carrière dans le luxe, tandis que le second a déjà dirigé une entreprise de menuiserie.

© Renoporte

« La promesse consommateur de Renoporte est de répondre à un besoin de confort (fonctionnalité, isolation, sécurité) de la manière la plus respectueuse qui soit de l’existant, de ces belles portes qui ornent nos villes et racontent leur histoire… (…) La solution apportée par Renoporte offre une possibilité nouvelle de préserver cet élément du patrimoine sans renoncer au confort des innovations techniques», explique Jean-Paul Carreau.

© Renoporte

De conception souvent assez simple, les portes sont composées de traverses qui forment un cadre, habillé de différentes façons selon les régions. L’entreprise adapte alors les réparations (réassemblage, remplacement des panneaux d’habillage..) en fonction des besoins et de l’état de la porte. Les portes sont parfois complétées par la pose de serrures multipoints de grande dimension et d’une peinture finale.

© Renoporte

Partant d’une porte en piteux état, Renoporte arrive à lui redonner une seconde jeunesse pour 30 à 50% du prix de sa réplique. Le remplacement totale de la porte n’est en fait indispensable que dans 2% des cas.

Après plus de mille réalisations, Renoporte (marque déposée à l’INPI) souhaite exporter son savoir-faire dans les villes de France et d’Europe de plus de 200 000 habitants et riche d’un patrimoine urbain ancien ( Paris, Rouen, Lyon, Londres, Bruxelles…).

Texte : Sophie Razaire – Photos : Renoporte

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.