En Italie, les technologies du bois s’exportent bien

L’année 2016 s’est terminée sur une note positive, pour les industriels italiens des technologies du bois. Selon l’Acimall, association des constructeurs de machines et accessoires à bois, les technologies italiennes se sont bien exportées. Détails.

Composée de plus de 200 entreprises représentant plus de 80 % de l’ensemble de l’industrie italienne, l’Acimall vient de publier son bilan 2016 et ses prévisions 2017.

En 2016, la production de machine et d’équipements pour la filière bois a atteint les 2057 millions d’euros, soit 10,4 % de plus par rapport aux 1864 millions de 2015. Ces chiffres définitifs de 2016 confirment ainsi « deux années consécutives de croissance à deux chiffres ».

En termes d’exportations, les ventes à l’étranger se sont élevées à 1495 millions d’euros en 2016, soit une augmentation de 5,8 % par rapport à 2015, année durant laquelle les exportations avaient déjà bondi de 12,7 % rapport à 2014.

Advertisement

L’année a également été positive pour le marché intérieur « grâce aux incitations et aux interventions publiques en faveur de l’industrie et, de façon plus générale, de la consommation », selon l’Acimall.

Il atteint ainsi les 562 millions d’euros, soit 24,8% en plus des ventes totalisées sur le marché national au cours des douze derniers mois.

 « Une situation de marché véritablement plus favorable, commente Dario Corbetta, directeur d’Acimall, et qui, finalement, n’est plus uniquement soutenue par notre forte propension à l’export, mais également par la consolidation d’une demande nationale certainement plus encline à investir dans les biens d’équipement ». « Un climat confirmé par les importations, poursuit Corbetta, lesquelles ont atteint 181 millions d’euros, soit 19,4% de plus qu’en 2015 ».

En 2017, le marché devrait être dynamisé par le projet « Industria 4.0 » insérées par le gouvernement dans la loi budgétaire. Il « pourrait croître d’encore 20 % pour atteindre et dépasser le seuil des 700 millions d’euros », anticipe le bureau d’études.

La production est également en augmentation avec une prévision de 2,2 milliards d’euros (plus de 10% par rapport à 2016) avec des exportations s’élevant à 1,6 milliard (6%).

Les chiffres définitifs de 2016 « confirment non seulement les prévisions, mais également et surtout l’atmosphère très positive régnant dans le secteur des technologies du bois », conclut l’Acimall.

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer