Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Fenêtres : du bois transparent qui isole comme du verre

Des chercheurs américains viennent de développer un matériau transparent, à base de bois. Cette technologie pourrait venir remplacer, un jour, le verre utilisé actuellement dans la fabrication du vitrage des fenêtres. Découverte de cette innovation made in USA.

Le fenêtre de demain sera-t-elle entièrement en bois, de son dormant à son clair de jour ? C’est en tout cas l’ambition du chercheur Junyong Zhu du Laboratoire des produits forestiers (FPL) et de ses confrères des Universités du Maryland et du Colorado.

Un bois transparent créé à partir de balsa

Dans leur étude, publiée dans le Journal of Advanced Functional Materials, ils expliquent avoir testé leur process sur du balsa. Cette essence tropicale, à faible densité, croît rapidement dans les contrées américaines.

Plongé dans un bain oxydant, à température ambiante, le balsa devient translucide. Il est ensuite imprégné d’un polymère synthétique appelé alcool polyvinylique (PVA), pour le rendre transparent.

Le bois transparent développé par des chercheurs américains © USDA Forest Service
Le bois transparent développé par des chercheurs américains © USDA Forest Service

Selon ces chercheurs, ce bois transparent serait « beaucoup plus durable et plus léger que le verre».

« Il peut résister à des chocs beaucoup plus forts que le verre et, contrairement au verre, il plie plutôt que de se briser », affirme le Ministère américain de l’Agriculture, qui relaie l’étude sur son site internet.

Un vitrage en bois plus rentable et durable

Bien que le verre soit le matériau le plus couramment utilisé pour la fabrication du vitrage des fenêtres, il est pointé du doigt pour son coût et son impact écologique.

Développer ce matériau, à base de bois, pourrait donc s’avérer plus rentable et plus durable. « Il est environ cinq fois plus efficace thermiquement que le verre, ce qui réduit les coûts énergétiques. Il est fabriqué à partir d’une ressource durable et renouvelable ce qui implique de faibles émissions de carbone. Il est également compatible avec les équipements de traitement industriel existants, ce qui facilite la transition vers sa fabrication », argumente le Ministère.

Autant d’atouts qui pourraient inciter les fabricants de menuiseries américain à revoir leur conception. Avant d’exporter leur innovation sur le marché français ?

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer