L’Île-de-France met en lumière des constructions bois audacieuses !

Après les Pays de la Loire et l’Auvergne-Rhônes-Alpes, détour par la région Île-de-France qui regorge elle aussi de constructions bois audacieuses. La prix régional de la construction bois met chaque année en lumière ces projets à la fois esthétiques, innovants et durables. Découvrez en images le palmarès 2022.

Une maison en bois français à Fontenay-sous-Bois du maître d'oeuvre Arba © Jérémie Léon

Architecture du quotidien ou projet exceptionnel, la construction bois se prête à tous les styles et toutes les régions. En Île-de-France, le prix régional de la construction bois a reçu pas moins de 49 candidatures pour cette édition 2022.

Le Prix récompense des projets remarquables et novateurs, permettant de véhiculer un message fort sur l’avenir de la construction bois et biosourcée, et sur les différentes solutions que ces matériaux apportent.

En sus du bâtiment final qui met le bois en valeur dans la construction, une attention particulière est également apportée par le jury au « comment construire », notamment en mettant en avant les processus innovants, ou encore l’utilisation de filières locales.

Par ailleurs, les lauréats sont sélectionnés selon leurs possibilités réelles de construction bois à un coût raisonnable et adaptées aux contraintes propres à l’Île‑de‑France.

© Jérémie Léon

Enfin, les projets soumis doivent mettre en avant les qualités techniques, l’insertion dans leur site et l’approche innovante dont ils font preuve telles que l’usage de plusieurs matériaux biosourcés, la création de constructions à faible impact sur site ou encore les process architecturaux innovants.

Le groupe scolaire en bois CLT et Chêne Simone Veil à Rosny- sous-Bois © Mairie de Rosny-sous-Bois

Catégorie Apprendre, se divertir

Le groupe scolaire Simone Veil à Rosny-sous-Bois (93) remporte les suffrages pour la catégorie Apprendre, se divertir. Ce bâtiment fait la part belle au bois avec une structure poteaux-poutres en Chêne francilien et CLT cloué. Le revêtement extérieur se compose d’un bardage en bois brûlé artisanal et local ainsi que d’un platelage en Châtaignier dans l’une des cours.

L’isolation de cette école de 11 classes maternelles et élémentaires se composent de paille et métisse, des caissons bois-paille et terre ainsi qu’un revêtement chaux pour l’extérieur. L’enduit terre en intérieur est issu de terre locale, de sable et de paille.

Créé pour la rentrée de 2021, ce bâtiment bois s’inscrit dans la démarche Bâtiment Durable Francilien (BDF).

© Mairie de Rosny-sous-Bois

Fiche technique :

  • MOA – MOE – BET : Ville De Rosny-Sous-Bois
  • Entreprises Bois : Utb, Menuiserie David et Fils, Apij Bat, Lenoir Bois
  • Autres Intervenants : Semofi, Apave Sud Europe
Le siège de la RATP, bâtiment bois à Paris par le maître d'oeuvre Atelier du Pont © Takuji Shinmura, Vincent Leroux

Catégorie Travailler, Accueillir

Le siège de RATP Habitat (Paris 20e) remporte la Catégorie Travailler, Accueillir. Ce bâtiment en R+3 est pensé en gradins et offre des terrasses habitables orientées plein Sud. Une partie des terrasses permet de développer une programmation d’agriculture urbaine avec une association locale.

Le bâtiment est composé d’une structure poteaux-poutre et d’un plancher béton. En intérieur les cloisonnements sont mobiles pour plus d’adaptabilité. Deux patios et un atrium apportent de la lumière et une ventilation naturelle efficace. Le bois feuillu est utilisé en extérieur, en l’occurrence, du châtaigner. L’opération est labélisée BREEAM, HQE Bâtiment Durable et E+C- au niveau E2C2.

© Takuji Shinmura, Vincent Leroux

Fiche technique :

  • MOA : RATP Habitat
  • MOE : Atelier du Pont
  • Entreprises Bois : Eiffage Constructeur Bois, Etmb Entreprise Menuiserie en Bâtiment
  • BET et autres Intervenants : Atelier Yokyok, Abc Decibel, Oteis Paris, Eodd Ingenieurs Conseils, Axio, Ginger Cebtp, Vp & Green, Paula Paysage
Immeuble d’habitation en bois R+6, à Velizy-Villacoublay (78) © Cyrille Weiner

Catégorie Habiter ensemble

Cet immeuble d’habitation en R+6, à Velizy-Villacoublay (78) se distingue dans la catégorie “Habiter ensemble”. Il possède une façade blanche dynamisée et accentuée par les menuiseries extérieures bois et aluminium. Le revêtement des façades en enduit est réalisé par une ATEx déposée.

Le bâtiment offre des espaces extérieurs aux habitants avec des balcons dont le sol est issu de la récupération des chutes de CLT du chantier. La structure est en panneau de bois massif CLT et la charpente en panneau massif. Un mur en bois est laissé apparent dans les appartements. L’ouvrage est labélisé BBCA.

Le jury a souligné l’ATEx déposée pour la façade, la gestion des déchets de chantier et les balcons assumés qui offrent de généreux espaces extérieurs aux habitants.

© Cyrille Weiner

Fiche technique :

  • MOA : Woodeum
  • MOE : Dream, Laisne Roussel, Calq
  • Entreprises Bois : Bouygues Bâtiment Île-de-France, Stora Enso France
  • BET et autres intervenants : Aida, Terrell, Sinteo, Delporte Aumond Laigneau, Apave, Laurence Jouhaud Paysagiste
Une maison en bois à Fontenay-sous-Bois du maître d'oeuvre Arba © Jérémie Léon

Catégorie Habiter une maison

À Fontenay-sous-Bois, cette maison en R+1 s’accroche au mur existant. Elle a été pensée dans une architecture bioclimatique avec un volume compact, une optimisation du solaire passif et un dispositif de façade composé de ventelles orientables qui permet de prendre le soleil tout en mettant à distance la rue.

La maison est construite sur une dalle béton avec des murs ossature bois, une toiture zinc et une isolation fibre de bois. Les arbres de la parcelle ont été conservés.

La maison reçoit également le Prix des étudiants du Master 1 de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette dans le cadre de leur cours « Echelle 1 et demandes d’habitants » encadré par Merril Sinéus et Sylvain Ebodé, d’une part. D’autre part, les étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Malaquais dans le cadre du cours « Chine / France : architecture des ressources » encadré par Marc Benard, Bruno Hubert et Martin Minost.

Les étudiants ont souhaité souligner la façade évolutive, le rapport au mur, la qualité des espaces intérieurs et le recours au bois français.

© Jérémie Léon

Fiche technique :

  • MOA : Particulier
  • MOE : Arba
  • Entreprises Bois : Tosco Entreprise, Sarl Menuiserie Joly & Co
  • BET : Konstruktif, Effilios
Tiers-lieu en poteaux-poutres bois © Daniele Rocco

Catégorie Réhabiliter un équipement

Situé sur la parcelle de la Maison du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français, le tiers-lieu La Bobitaine à Milly-la-Forêt (91) accueille des espaces de télétravail, des bureaux et des espaces partagés.

Sa structure poteau-poutre bois, dissociée de l’enveloppe, se projette en porte-à-faux pour loger la salle de réunion. La charpente existante a été conservée tandis que l’ossature est neuve et conçue pour s’intégrer dans l’existant.

L’isolation est en béton de chanvre, les revêtements de sol à base de lin. La récupération des eaux de pluie sert aux usages sanitaires et le mobilier est en en bois recyclé. Les bois sont français.

© Daniele Rocco

Fiche technique :

  • MOA : Parc Naturel Regional Du Gatinais Français
  • MOE : Abdpa
  • Entreprises Bois : Girard Ouvrages Bois, Gobois, Seve Mobilier
  • BET : C-Tek, Lm Ingenieur
Une extension surélévation bois à Meudon © Elodie Rol Malherbe

Catégorie Réhabiliter un logement

Cette maison à Meudon (92) de 129m² dont 61m² en surélévation fait la transition avec les maisons voisines. Il s’agit d’une surélévation comme «posée» sur des pilotis en métal. Le bois y est décliné sous 3 formes : d’abord en façade où l’orientation en biais du bardage pré grisée donne une identité visuelle rythmée, ensuite en structure bois et charpente et enfin en intérieur avec l’escalier, la structure apparente et l’OSB.

Le choix du bois français a été fait ainsi que celui d’une isolation biosourcée en fibre de bois et ouate de cellulose. Le jury a plébiscité cette maison pour les enjeux de densification urbaine auxquels elle répond ainsi que pour son expression esthétique.

© Elodie Rol Malherbe

Fiche technique :

  • MOA : Particulier
  • MOE : Jiena Architecture
  • Entreprise Bois : Delage Bois
Agencement intérieur en bois d'un appartement parisien de 9m² © Solene Gonod, Victoria Megens

Catégorie Aménager – Intérieur

Cet aménagement intérieur est composé d’une estrade en bois de 43cm dans laquelle sont disposés les objets les plus essentiels.

En ouvrant les trappes, on accède aux fonctions de l’habitat. Une fois refermées, l’espace devient vide : physiquement et visuellement. Il a été construit avec du contreplaqué et la structure a été découpée à la CNC dans un atelier et assemblée sur place en ½ journée. Les différentes pièces sont encastrées les unes dans les autres avec des assemblages à mi-bois sans colle ni vis.

Le jury souligne le caractère radical et innovant du projet. Il a aussi été choisi de valoriser l’aménagement de petites surfaces domestiques (ici 9m² à Paris 11e).

© Solene Gonod, Victoria Megens

Fiche technique :

  • MOA – MOE : Tezenas du Montcel
  • Entreprise Bois : Groupe Thebault
Un espace d'accueil de jour, en bois, à Paris © Victoria Tanto

Catégorie Aménager – Extérieur

L’objectif de l’Aire de Repos est d’être un espace d’accueil de jour pour des mineurs isolés à porte d’Aubervilliers (Paris 18e).

Cette dernière s’illustre par son caractère déplaçable, l’engagement et la réflexion sur l’ensemble des étapes du projet (co-conception, préfabrication puis chantier collectif et participatif porté par l’association MU).

Le choix d’un module triangulaire a été fait dans une logique à la fois structurelle, économique et symbolique. La couverture transparente permet de rendre visible toutes les couches du projet, composé de panneaux de bois massif CLT, d’une charpente bois lamellé-collé, d’une isolation paille et de murs Trombe en terre crue. Le projet porte donc une variété de matériaux notamment issus du réemploi.

© Victoria Tanto

Fiche technique :

  • MOA : Association Mu
  • MOE : Atelier Craft
  • Entreprises Bois : Groupe Thebault, Steico Casteljaloux
  • BET et autres intervenants : Association Ici
Le réemploi du bois à la Maison des Canaux © Grand Huit

Mention spéciale : Réemploi

La Maison des Canaux (19e arrondissement) est un projet pilote de la ville de Paris. Il consiste en la réhabilitation d’un bâtiment de 1882 qui accueille l’association éponyme et qui traite des sujets liés à l’économie sociale, solidaire et au réemploi.

Les équipes du projet se sont donné pour objectif l’utilisation de matériaux issus du réemploi à hauteur de 70% à 100%, d’avoir recours à des méthode low-tech et à des savoir-faire locaux tout en travaillant sur l’accessibilité et les performances thermiques. La terrasse et l’aménagement intérieur modulable sont constitués de bois de réemploi, et des portes récupérées auprès de bailleurs ont servi à réaliser certains planchers. Le fonctionnement du bâtiment intègre une récupération des eaux de pluie pour les sanitaires.

© Grand Huit

Fiche technique :

  • MOA : Ville de Paris
  • MOE : Grand Huit
  • Entreprises Bois : A Travers Fil, Construire Solidaire – Atelier R-Are, Menuiserie David Et Fils
  • BET et autres intervenants : Switch – Oxalis, Tribu Energie, Mélanie Drevet

Mention spéciale Coup de coeur du Jury

Cet aménagement intérieur tend à flouter la limite entre l’intérieur et l’extérieur (vitrage, terrasse qui prolonge le sol…).

L’homogénéité du bois crée un espace clair, continu, aux généreux volumes tout en apportant une modernité juste qui s’accorde avec le caractère ancien de la chaumière existante, située à Hermeray (78)


Le jury à été conquis par l’esthétique de cette chaumière où le bois habille et prolonge l’existant.


© Sergio Grazia

Fiche technique :

  • MOA : Particulier
  • MOE : Nicola Spinetto Architectes, Guida Prista Von Bonhorst
  • Advertisement
  • Entreprises Bois : Happy Home, Novawood Systeme
  • BET : Etudes Bois Du Barrois
La Boîte à Couleurs est un centre de loisirs à Oissery (77), labélisé Passivhaus © Ecoxia

Prix des Écoles

La Boîte à Couleurs est un centre de loisirs à Oissery (77), labélisé Passivhaus. Sa façade allie le bois et l’esprit enfantin avec ses couleurs vives. Il s’agit d’un bâtiment de plain pied pensé avec un cheminement interne desservant différents espaces hiérarchisés selon l’âge des enfants accueillis.

Le bâtiment possède des accès vers l’extérieur depuis toutes les salles. Le bois français a été choisi pour les murs ossatures bois et les caissons de toitures, l’isolation quant à elle est en fibre et laine de bois.

Six classes d’écoles élémentaires franciliennes ont exprimé leur préférence au cours d’ateliers de médiation architecturale co-réalisés avec Les P’tits Archis afin d’élire l’un des projets de la catégorie «Apprendre – Se divertir» lauréat.

© Ecoxia

Fiche technique :

  • MOA : Commune d’Oissery
  • MOE : Archipy
  • Entreprise Bois et BET : Ecoxia
Advertisement
Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer