Isolation : Isover change la composition de sa laine de verre

Le fabricant français d’isolants thermiques et acoustiques Isover a décidé de revoir la formulation de sa laine de verre pour l’isolation intérieure. La structure de la fibre elle-même et la composition du liant ont été modifiées pour un meilleur confort de pose. Détails

C’est une petite révolution au sein des usines Isover. Afin de rendre la laine de verre moins abrasive et plus facile à poser, le fabricant français d’isolant a modifié son process de fabrication.

Dans les usines, les assiettes de fibrage ont été modifiées et leur vitesse de rotation adaptée pour un étirage plus précis et mieux maîtrisé. Résultat : « une fibre plus longue, plus souple, plus fine et plus résistante pour un toucher plus doux et plus agréable », explique Isover.

L’isolant contient également un nouveau liant, sans formaldéhyde ni phénol. Il est composé de matières 100 % biosourcées issues des industries sucrières et céréalières. « Ceci a permis d’améliorer plusieurs indicateurs de l’analyse de cycle du produit (ACV) », souligne le fabricant. Une nouvelle méthode d’encollage (pulvérisation du liant) et toute une série de tests ont également été mis au point pour contrôler la cohésion mécanique et le confort de pose du produit fini.

La nouvelle laine de verre est ainsi étiquetée A+ en termes de qualité de l’air intérieur, et  R=10 m2.K/W pour sa résistance thermique.

« Les performances thermiques de la nouvelle laine vont encore être améliorées pour atteindre sur certains produits une conductivité thermique (lambda) y de 30 (0,030 W/(m/K)) », précise toutefois Isover, qui a déposé dix brevets au total pour son nouveau produit.

Le produit est disponible dans la gamme IBR pour l’isolation par l’intérieur des combles perdus et des plafonds. Il est déjà présent et commercialisé chez les distributeurs.

Pour en savoir plus sur l’isolation, consultez notre rubrique dédiée.

Retour haut de page