Le poêle à bois, l’ami des maisons bois

Le poêle à bois est l’ami des maisons bois ; un grand favori au design élégant. Témoin des débuts du design industriel, le poêle à bois séduit par ses capacités de chauffe et ses vertus écologiques. Ouvrant droit à diverses aides financières, le poêle à bois s’impose comme une solution à la mode, performante et économique.

D’après l’Ademe, le bois est la source de chauffage principale ou d’appoint d’une maison individuelle sur deux en France. Aujourd’hui, le poêle à bois dépasse aisément un rendement supérieur à 70 %. C’est d’ailleurs le minimum requis pour l’obtention du label ” Flamme Verte ” qui récompense les appareils propres. Et c’est aussi le minimum requis pour bénéficier du crédit d’impôt.

cheminée en poile

Deux grandes familles de poêle à bois

Il existe ainsi deux grandes familles : le poêle à convection qui redistribue l’air chaud dans toute la maison via des conduits et le poêle à rayonnement dont le principe repose sur la transmission de chaleur à des masses. Les poêles en fonte allient la nostalgie d’une époque à la qualité d’un rendement optimal.

Il y a les poêles de masse à  longue inertie avec un rendement compris entre 75 et 90 %, les poêles réfractaires ou à accumulation, poêles scandinave, etc. Certains fabricants, comme Oliger, fabrique, depuis 1970, des poêles à bois à haut rendement calorifiques et très propre. La variété des faïences et des couleurs permettent de concevoir le modèle qui qui allient performance et esthétisme.

Et même en rénovation, nous confie un responsable chez Oliger : “L’installation de nos poêles est simple, à condition d’avoir un conduit de fumée en bon état. Les poêles sont livrés en kit. Nous vous indiquons tout ce qu’il faut savoir pour bien installer votre poêle à bois (consignes de sécurité pour le raccordement, les murs et plafonds, etc.), et nous vous fournissons les accessoires nécessaires.”

Les poêles à bois que l’on installe aujourd’hui dans nos foyers s’inspirent du principe du poêle de masse. Notez que la RT 2012 considère seulement les poêle à bois pellets (ou granulés) pilotés par une régulation (avec thermostat int.gr.) comme solution conforme de chauffage. Et seulement dans la limite de 100 m. par appareil, s’il couvre au minimum 50 % des besoins de chauffage du bâtiment.

Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer