Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Une maison bois franc-comtoise

Sur la petite commune de Fournets-Luisans dans le Doubs, cette maison bois franc-comtoise dessinée par Myotte Duquet Habitat et construite par la coopérative CCB, s’affranchit quelque peu des codes de l’architecture d’antan, pour entrer dans la modernité. Seules la toiture à pans et l’ossature bois inscrivent cette maison dans la tradition des fermes franc-comtoises…

Une maison bois franc-comtoise traditionnelle et moderne

Maison bois franc-comtoise - Myotte Duquet

Conçues pour résister aux intempéries et à la dureté du climat régional, les fermes franc-comtoises sont traditionnellement composées d’une structure en Sapin ou en Épicéa, d’un soubassement en pierre et d’une toiture à pans bas, capables de supporter la charge liée aux chutes de neige et de recueillir l’eau de pluie.

Cette maison bois franc-comtoise reprend les codes architecturaux traditionnels de la région et s’en affranchit grâce à un schéma constructif dessiné par l’entreprise Myotte-Duquet et réalisé clés en main, par sa coopérative d’artisans  CCB. Adhérente à la Fédération Française des Artisans Coopérateurs du Bâtiment ( FFACB ), elle permet au constructeur de proposer un CCMI, et toutes les assurances et garanties associées, notamment l’assurance Dommage-Ouvrage.


Une maison en ossature bois qui répond à la RT2012

Sur ce terrain en pente, la maison bois franc-comtoise a été montée sur vide sanitaire, afin d’éviter des opérations de terrassement trop coûteuses. Cet espace vide entre le plancher et le sol offre ainsi un accès sous la maison, facile et pratique, en cas de réparation.

Maison bois franc-comtoise - Myotte Duquet

Il est isolé avec de la mousse de polyuréthane de 100 mm pour mettre le dallage à l’abri des remontées d’humidité. La maison est ensuite réalisée en ossature bois, avec de l’Épicéa lamellé-collé. Les façades du bloc principal et du garage sont protégées par un crépi blanc sur fibre de bois, tandis que l’extension et sa grande avancée couverte avec toiture-terrasse revêtent des plaques Max Exterior de Fundermax® gris anthracite, sans entretien.

En support de couverture, le système de panneaux sandwichs isolants Sapisol S186 ( R = 5.02 ) de Simonin a été mis en œuvre. Il se compose de deux parements bois et d’une âme en polystyrène, sous Avis Technique. Ce procédé est posé et fixé sur la charpente en lamellé-collé, pour réaliser une “ toiture froide ” avec un écran de sous-toiture et des contrelattes. Il est complété d’une sous-couverture en fibre de bois, pour répondre à la RT 2012. Les murs de la maison bois franc-comtoise sont isolés au moyen de laine minérale GR32® d’Isover tout comme les cloisons en Placo®. À une seule différence près, les murs ont reçu une isolation thermique par l’extérieur (ITE) complémentaire en fibre de bois.


Confort et bien-être dans une maison bois franc-comtoise

Maison bois franc-comtoise - Myotte Duquet

La maison bois franc-comtoise, de 142 m², est ainsi bien loin du modèle de la ferme d’antan, de ses écuries et de son quotidien laborieux. Elle dispose de tout le confort d’une vie moderne avec sa mezzanine qui dessert trois chambres, et une salle d’eau avec dressing attenant. Au rez-de-chaussée, elle dispose d’un local technique, d’une salle de bains, d’une chambre de plain-pied, et d’une cuisine ouverte sur séjour. La cuisine s’ouvre aussi sur un extérieur joliment aménagé par l’entreprise Les Jardins Comtois, avec une terrasse réalisée en béton “ empreintes ” ou béton “ imprimé ”.


Un décrochement de deux marches épouse le terrain naturel, pour accéder à la terrasse couverte et son spa, posé devant le salon de 18 m². Le bien-être est ici le maître mot.

Maison bois franc-comtoise - Myotte Duquet

FICHE TECHNIQUE :
Constructeur : CCB Coopérative de Construction Bois
Dessinateur : Myotte-Duquet Habitat
Localisation : Fournets-Luisans (25)
Année de construction : 2016
Surface habitable : 142 m²
Prix : 400 000 € TTC ( hors terrain) clés en main
Système constructif : Ossature bois, structure lamellé-collé en Épicéa
Revêtement : Crépi sur fibre de bois et plaques de façade Max Exterior de FunderMax® RAL 7016 8 mm
Isolation : Dalle : Mousse de polyuréthane 100 mm
Murs : Laine minérale GR32® d’Isover 160 mm + fibre de bois en ITE 60 mm
Toit : Sapisol® S186 de Simonin + fibre de bois extérieur 60 mm
Cloisons : Placo® + laine minérale 70 mm
Menuiseries : Internorm®, mixtes PVC anthracite ( intérieur) et aluminium gris anthracite ( extérieur)
Aménagements extérieurs : Spa
Chauffage / EnR : Pompe à chaleur Alfea Extensa Duo d’Atlantic, 20 000 € + VMC hygro B Unelevent
Terrasse : En béton empreintes, réalisée par Les Jardins Comtois


Texte: Claire Thibault – Photo de Une: © Patrice Schoolmeesters
Source : Architecture Bois n° 84

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer