Plan Ambition Bois Construction 2030

Consciente de l’enjeu historique auquel doit impérativement répondre la RE2020, la Filière Bois Construction se mobilise pour apporter sa contribution à l’effort collectif nécessaire à la décarbonation de la construction française. C’est pourquoi les acteurs de la forêt et du bois-construction se sont solennellement engagés en février dernier auprès des élus, du Gouvernement et de leurs partenaires en lançant le « Plan Ambition Bois Construction 2030 ».


La filière bois s’engage pour un bâtiment décarbonné

kebony-architecture-bois-ecolodge

Ils ont pris 10 engagements concrets pour faciliter la transition du secteur du bâtiment vers la neutralité carbone, du renouvellement des arbres à la fin du cycle de vie du bois de construction.

Ces engagements stratégiques portent sur la formation, l’emploi, l’investissement, la recherche et le développement, le développement de l’offre en bois français, l’implantation dans les territoires, la mixité des matériaux, la gestion durable de la forêt, la réduction des coûts et enfin le recyclage du bois en fin de vie.


Le « Plan Ambition Bois Construction 2030 » : une réponse à la RE 2020

La filière bois construction, convaincue que l’enjeu de la décarbonation réunira l’ensemble des métiers de la construction autour d’une vision durable et circulaire de la vie du bâtiment, démontre ainsi qu’elle sera au rendez-vous de la RE2020 et apportera tout son concours à l’avènement d’un secteur de la construction exemplaire.

La mixité assumée des solutions constructives et des matériaux ainsi qu’une accélération des mises en chantier dès que l’incertitude sur les derniers arbitrages de la RE2020 sera levée, profiteront économiquement à l’ensemble de la construction.

Pour la seule filière bois, ce marché de la construction mixte représente déjà plus de 10 milliards d’euros de valeur ajoutée créée annuellement et 205 000 emplois directs sur les marchés finaux de la construction durable et bas carbone.

Advertisement

La RE2020 doit permettre au secteur du bâtiment d’accélérer sa transition vers la neutralité carbone et de participer à l’effort collectif de décarbonation complète de l’économie. Cette transition et cet objectif ambitieux constituent un remarquable accélérateur d’innovation et de mixité des matériaux, synonyme de valeur ajoutée supplémentaire pour les métiers et l’économie de la construction.

L’enjeu est de taille pour le secteur du bâtiment, toujours régi par une norme antérieure aux Accords de Paris sur le Climat – la RT2012 – et frappé par la crise sanitaire et économique. La réussite de cette transition passe donc à travers la RE2020 par l’innovation et une mixité accrue des matériaux. Dans ce contexte la part du bois et des matériaux bio-sourcés est inévitablement appelée à rapidement s’accroitre.


Accélérer la transition écologique

Aucun matériau n’est aussi vertueux que le bois et les matériaux biosourcés pour réduire rapidement et durablement l’empreinte carbone du bâtiment. Le « Plan Ambition Bois- Construction 2030 » témoigne de la capacité de la filière bois-construction à répondre à la hausse de l’utilisation des matériaux bois et biosourcés. Il rassemble ses 10 engagements pour accompagner l’ensemble des professionnels de la construction dans la transition qui s’annonce.

10 engagements des professionnels de la construction
  • Former : « Nous nous engageons à accompagner, dans l’acte de construire, les opérateurs de la famille des bâtisseurs en lien avec les organismes de formation. Nous nous engageons également dans un effort de formation continue de nos professionnels, de l’amont à l’aval. »
  • Développer l’emploi : « Nous nous engageonsen augmentant nos capacités de production, à développer l’emploi et à produire de la valeur ajoutée. »
  • Mobiliser les volumes : « Nous nous engageons à favoriser les investissements liés au développement des usines de première et de deuxième transformation vers des produits mixtes, combinant le bois à d’autres matériaux, afin de répondre aux exigences du marché en termes de volume. »
  • Investir en recherche et développement : « Nous nous engageons vers un effort constant en matière de recherche et développement, allant de l’ingénierie à la conception de produits et systèmes constructifs novateurs, afin de favoriser l’essor des marchés de la construction bois et biosourcée. »
  • Développer l’offre en bois français : « Nous nous engageons à favoriser la construction de logements bas-carbone avec une priorité donnée au bois français. »

Théâtre en bois à Montpellier © Jean-Yves Guilbert /Drone Studio
  • Soutenir l’économie des territoires « Nous nous engageons à développer des acteurs industriels de référence et des capacités de transformation au cœur des territoires français. »
  • Favoriser la mixité des matériaux : « Nous nous engageons à relever le défi de l’accroissement de la mixité des matériaux auprès des entreprises de la construction, forts de tous les acquis des programmes démonstrateurs menés depuis plusieurs années. »
  • Planter et replanter : « Nous nous engageons à maintenir un effort constant afin de garantir le renouvellement de la forêt française. »
  • Réduire les coûts : « Nous nous engageons à maintenir un effort constant afin de massifier l’utilisation du bois et investir dans des outils de production pour diminuer les coûts. »
  • Recycler le bois en fin de vie : « Nous nous engageons à investir dans les usines biomasse et à optimiser l’utilisation des produits bois en fin de vie. »



Architecture Bois Magazine – Maxime Kouyoumdjian-Simonin

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer