Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Rénovation énergétique : une nouvelle aide ouverte à tous dès le 1er octobre

Avec MaPrimeRénov’, le gouvernement a décidé de rendre accessibles, à tous les revenus, les aides à la rénovation énergétique. Tous les devis établis à partir du 1er octobre sont éligibles. Le point sur les nouveaux barèmes appliqués.

MaPrimeRénov, la nouvelle aide pour la rénovation énergétique

MaPrimeRénov’ devient à partir d’octobre la principale aide à la rénovation énergétique, en remplaçant totalement le CITE.

« À partir du 1er octobre 2020, MaPrimeRénov’ devient accessible à l’ensemble des propriétaires, quels que soient leurs revenus, qu’ils occupent leur logement ou qu’ils le mettent en location. Nous avons également souhaité ouvrir l’aide aux copropriétés qui, en dehors des plus fragiles, ne bénéficiaient pas jusqu’ici de soutien public. Les travaux faisant l’objet d’un devis à compter du 1er octobre seront éligibles aux nouvelles modalités de l’aide», a indiqué Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement.

En cohérence avec les propositions de la Convention citoyenne pour le climat, MaPrimeRénov’ prévoit un nouveau forfait rénovation globale. Il s’agit d’encourager les travaux ambitieux qui permettent un gain énergétique de plus de 55%.

Deux bonus supplémentaires viennent enrichir le dispositif. Le premier cible les passoires énergétiques, c’est-à-dire les logements les plus énergivores. Les travaux doivent permettre d’améliorer ces logements souvent étiquetés F ou G. Le second bonus s’applique à récompenser l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A.

Les ménages pourront bénéficier d’un soutien financier, dans le cadre d’un forfait AMO (Assistance à maîtrise d’ouvrage).

Cinq profils de revenus

Pour connaître le montant des aides, il faut au préalable définir son profil parmi les 5 barèmes de revenus proposés par le gouvernement : MaPrimeRénov’Bleu, Jaune, Violet, Rose ou Copropriétés.

Le montant de l’aide prend en compte les revenus du foyer et le gain énergétique apporté par les travaux. Des travaux variés allant du chauffage à l’isolation, en passant par la ventilation. Toutefois, la nouvelle aide prévoit un plafonnement des dépenses éligibles.

Inscrites dans le plan France relance, ces mesures ont pour ambition d’accélérer la rénovation de 4,8 millions de passoires thermiques. Elles devraient générer plus de 6 milliards d’euros de travaux et la création de 22 000 emplois d’ici 2022.

Une enveloppe de 2 milliards d’euros supplémentaires sur 2 ans alimentera MaPrimeRénov’. Depuis son lancement le 1er janvier 2020, plus de 75 000 demandes ont été accordées pour 100 000 demandes déposées.

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer