Architecture Bois Magazine – Infos sur la construction et maisons en bois.

Des bâtiments biophiliques en CLT en réponse à la crise environnementale

Grâce à des bâtiments biophiliques en CLT, le cabinet d’architecture amstellodamois GG-loop veut révolutionner l’habitat collectif. Son projet Mitosis, conçu en partenariat avec le bureau d’études Arup, développe des structures modulaires innovantes, reproductibles à plusieurs échelles. Bienvenue dans l’utopie de Giacomo Garziano.

Tout a commencé avec le projet pilote Freebooter (cf. ABD N°98), des appartements préfabriqués en CLT (Cross laminated timber) à Amsterdam.

Enveloppé dans une façade en persiennes bois, le bâtiment bois met en pratique les principes biophiliques. Tendance phare dans le milieu architectural, le design biophilique se traduit par une conception pensée autour de  “l’amour du vivant”. L’architecture, ainsi reliée à la nature, offrirait alors le niveau de qualité de vie recherché par nos sociétés.

« Le besoin de logements sains n’a jamais été aussi manifeste qu’avec la situation mondiale actuelle. Les efforts actuels pour réduire les impacts négatifs des bâtiments sont insuffisants. Par conséquent, l’environnement bâti doit être conçu d’une manière différente », explique l’architecte Giacomo Garziano, fondateur de l’agence GG-loop.

Un design biophilique pour s’adapter à long terme

Après le succès de son Freebooter, récompensé plusieurs fois, l’architecte Giacomo Garziano poursuit sa réflexion à d’autres échelles. Son objectif : proposer une solution architecturale aux conditions climatiques actuelles, qui puisse servir de référence au secteur immobilier. Le projet Mitosis – créant des bâtiments biophiliques en CLT – est né.

Inspiré du processus biologique de division d’une cellule, il représente ici la modularité et l’adaptation à long terme de l’habitat. Sorte de métaphore du co-living, chaque unité d’habitation est flexible. Elle coexiste en symbiose, non seulement avec les autres habitats mais aussi avec son environnement.

« Mitosis vise à soutenir les usages quotidiens et les tâches des habitants, afin de favoriser le contact direct et indirect avec la nature. Nous visons à générer un habitat sain, émouvant et productif pour se reposer, travailler et vivre à 360 ° avec la nature. »

Giacomo Garziano

Un projet taillé pour le bois CLT

En partenariat avec le bureau d’étude et d’ingénierie Arup, l’architecte a travaillé son concept via un logiciel de modélisation paramétrique et une maquette BIM 3D.

« Mitosis génère des grappes urbaines en utilisant du bois préfabriqué et des modules biosourcés qui sont rentables et flexibles dans la construction. En choisissant consciemment des matériaux qui captent le carbone et en utilisant les ressources plus efficacement, Mitosis construit un environnement bâti positif, qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme et utilise les ressources de manière circulaire », se félicite l’architecte.

L’échelle du projet, son volume ainsi que son agencement intérieur sont optimisés grâce à des calculs et des simulations. Le bâtiment prend alors en compte les besoins des usagers et les spécificités du site d’implantation (rayonnement solaire, impact du vent, intimité, densité de population, indice des espaces communs et connexions verticales).

Grâce à sa structure flexible, Mitosis offre plusieurs typologies de bâtiments biophiliques CLT, 100 % personnalisables. Il peut s’adapter à un projet de maisons individuelles hors réseau (de 30 m² à un quadruplex 120 m²) ou de pôles urbains à usage mixte, de haute densité. Le projet peut aussi intégrer d’autres fonctions telles que l’éducation, les loisirs, le commerce de détail ou de bien-être.

Faciliter le vivre ensemble

De forme rhomboïde, les modules sont empilés de sorte à créer de grandes surfaces extérieures pour se retrouver. Chaque unité dispose de sa terrasse, à la façon de “cloîtres”, favorisant un sentiment d’ouverture, d’appartenance, de protection et d’intimité pour les résidents.

La construction de Mitosis est organique et flexible, offrant de vastes zones d’agriculture urbaine et verticale, des serres, des couloirs pour la faune et l’intégration de la création d’habitats, qui encouragent les activités de plein air partagées entre les résidents.

Mitosis encourage ainsi les habitants à s’engager dans des pratiques pro-environnementales et à partager leurs attentes en matière de durabilité. Cela aide à créer des environnements plus sains et à améliorer les interactions sociales.

«Nous faisons partie de la nature d’une manière profonde et fondamentale, mais dans nos vies modernes, nous avons perdu cette connexion. Outre les avantages techniques de l’amélioration de l’acoustique, de la réduction du CO2 et de la chaleur urbaine, être en contact direct avec la nature s’est avéré améliorer la santé physique et mentale et le bien-être général », conclut Giacomo Garziano.

Fiche technique
Programme : habitat collectif CLT régénératif multifonctionnel
Superficie du terrain : 22.110m²
Superficie du bâtiment : 181,833 m² (Mitosis-XL); 63 m² (Mitosis-XS)
Équipe de conception : Gianmarco Daniele, Chelsea Fu, Giacomo Garziano
Rendus: HexaPixel (Mitosis-XL); Boucle GG (Mitosis-XS)

Photos : GG-loop with Hexapixel

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Les derniers articles par Claire Thibault (tout voir)
Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer