Innovation : un coffre de volet roulant en bois qui filtre l’air

Le fabricant vendéen Coferming vient de développer un nouveau coffre bois pour les volets roulants. Grâce à un système d’électrofiltration, le coffre Adionis purifie l’air entrant, sans avoir besoin de changer le filtre. Explications.

Imaginé il y a 3 ans dans les secrets de sa R&D, le coffre bois Adionis est le nouveau produit de Coferming. Cette entreprise vendéenne a décidé d’intégrer dans un coffre à volet roulant classique, un système de filtration de l’air entrant.

Le coffre au-dessus des fenêtres est naturellement pensé pour contenir la fermeture (volet roulant et déroulant). Il est aussi une entrée d’air réglementaire qui participe à la ventilation des habitats.

Ces systèmes de ventilation simple flux, les plus courants à ce jour, jouent un rôle fondamental dans la qualité de l’air intérieur. « En intégrant un système de filtration dans un coffre de volet roulant, nous révolutionnons le marché en appliquant une fonction intelligente à cet objet. À l’esthétique, nous ajoutons une fonctionnalité utile et offrons du bien-être ressenti et induit. Un objet déco qui assainit l’air et qui détruit les particules nuisibles à la santé, c’est rare et ça deviendra, à l’avenir, incontournable »,

Advertisement
parie Joseph Audureau, PDG de Coferming et initiateur du projet, il y a 3 ans.

Coffre bois filtrant : comment ça marche ?

Le concept de coffre bois filtrant Adionis exploite une technologie appelée électrofiltration. Elle est proposée par Teqoya, un spécialiste français de la qualité de l’air intérieur.

« Sa technologie combine deux actions : la première est la ionisation d’atomes d’oxygènes qui se lient aux particules en suspension dans l’air. La seconde est la retenue sur des plaques collectrices de ces particules polarisées. En moins de 10 minutes par an, le collecteur est nettoyé », explique l’entreprise Coferming.

Sans motorisation, Adionis ne nécessite pas non plus d’achat de filtre de rechange. «Sans bruit et muni d’une LED photosensible la nuit, le produit est très peu énergivore » ajoute Joseph Audureau.

L’entreprise indique également que son système est « efficace pour filtrer les particules fines et utrafines », et qu’il « agit contre les bactéries et les virus ». Il s’inscrit aussi dans une démarche durable avec un matériau bois, labellisé PEFC.

Advertisement

Coferming a débuté la commercialisation d’Adionis, le mois dernier. Il sera livrable dès l’automne 2021.

Photos : Coferming

Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer