Suivez-nous !
 

Construction durable : le bois et le chanvre main dans la main

L’union des Industriels et Constructeurs Bois et Interchanvre, l’interprofession du chanvre s’engagent dans un partenariat. Cet engagement commun doit permettre de valoriser des solutions mixtes bois/chanvre, en faveur d’une construction plus durable.

Face à l’enjeu de la RE2020 – qui devrait généraliser l’analyse du cycle de vie du bâtiment, pour déterminer son impact carbone –  les fabricants de matériaux biosourcés se regroupent et comptent bien peser dans la balance réglementaire.

L’UICB (Union des industriels et constructeurs bois) et l’interprofession Interchanvre se sont engagés dans un partenariat, le 20 novembre dernier, afin de valoriser les nombreux « bénéfices communs » de ces matériaux « en termes de performances pour le bâtiment et de respect pour l’environnement ».

Les deux interprofessions souhaitent promouvoir le mix bois/chanvre, que ce soit en structure porteuse ou en solution d’isolation thermique.

photo J.F. Gaffard, Jeffdelonge

Champs de chanvre – photo J.F. Gaffard, Jeffdelonge – Wikimedia Commons

« Le chanvre représente un véritable avantage écologique, car ce végétal ne nécessite aucune chimie en culture, comme dans le process industriel. Un hectare de chanvre stocke autant de CO2 qu’un hectare de forêt, soit 15 tonnes/an », soutiennent les deux acteurs. Avant de rappeler que la France est le premier producteur européen de cette ressource locale.

Le bois, quant à lui, présente également des qualités structurelles : légèreté, souplesse, robustesse, et les possibilités de préfabrication sur site de production permettent de construire plus vite. « Construire en bois contribue donc significativement à réduire l’empreinte carbone du secteur du bâtiment », affirment les deux interprofessions.

Leur  engagement commun prendra la forme d’actions d’information pédagogique, de communication presse et d’organisations d’événements afin de sensibiliser l’ensemble des parties prenantes aux avantages de ces solutions.

Les deux partenaires devraient également proposer des évolutions, notamment dans les domaines de la certification, de la normalisation ou de la réglementation.

© Wikimedia Commons – Aleks

Partager sur
Aucun commentaire

Désolé, le formulaire de commentaire est fermé pour l'instant.