COP24 Pologne

COP24 : la Pologne veut présenter des solutions innovantes pour la gestion forestière

La COP24 se tiendra du 3 au 14 décembre à Katowice, en Pologne. Le pays, qui fait partie des plus gros consommateurs de charbon en Europe, entend rendre son image plus verte. L’un des thèmes-clés de sa présidence : la gestion forestière.

“Changer ensemble”, c’est sur thème que s’ouvrira la 24ème Conférence internationale sur les changements climatiques (COP24), à Katowice, en Pologne. Alors que les États-Unis se sont désengagés de l’Accord de Paris, en 2017, et que le Brésil vient de renoncer à accueillir la 25e édition, la négociation de nouveaux engagements s’annonce difficile.

Malgré le contexte international, la présidence polonaise souhaite attirer l’attention sur trois sujets-clés : la technologie (électromobilité, gestion de la qualité de l’air…), l’homme (une transition sociale et industrielle juste), et la nature.

Le projet « Forest GHG Plantation »

Sur ce dernier point, la Pologne souhaite une « économie forestière plurifonctionnelle et durable, comme l’élément de l’équilibre entre les émissions et les absorptions » de gaz à effet de serre. À l’occasion de la COP24, elle présentera son projet “Forest GHG Plantation” pour « montrer aux autres pays comment atteindre un équilibre (…), en utilisant des solutions innovantes dans le domaine de la gestion forestière et du processus naturel d’absorption du CO2 par les sols et les forêts ».

« La recherche scientifique montre qu’en plantant des essences appropriées, la capacité des forêts à absorber le CO2 peut être accrue et l’ampleur du changement climatique attendu, peut ainsi être réduite », précise la présidence polonaise.

Une déclaration en faveur de la forêt

Les ministres ou les représentants des pays participants seront invités à signer une déclaration ministérielle en ce sens. Cette déclaration invite les parties à conserver et augmenter les stocks de carbone, des puits et réservoirs de gaz à effet de serre (dont les forêts), d’ici 2050. Des puits dont le rôle est « essentiel » dans la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris.

Pour rappel, cet accord prévoit notamment de limiter la hausse des températures à 1,5°C pour réduire les risques liés au changement climatique mondial. « Il n’y a pas d’avenir sans lutter contre le changement climatique, mais il n’y a pas non plus d’avenir sans forêts », affirme la Pologne.

Près d’un tiers du pays est occupé par la forêt, qui connaît une « augmentation constante » de sa superficie. « De 1995 à 2014, (elle) a augmenté de 5040 km2. (…) Environ 500 millions d’arbres sont plantés chaque année, soit un nombre impressionnant de 1000 arbres par minute », selon les chiffres annoncés sur le site de la COP24.

Après plusieurs occasions manquées, l’effort mondial demandé sera-t-il au rendez-vous ? Réponse en décembre.

Texte et photo : C.T

Retour haut de page