L’étude City Zen Wood : Le bien-être dans les bâtiments en bois

L’étude City Zen Wood 2 menée par l’institut technologique FCBA s’inscrit dans les actions « City Zen Wood », initiées en 2019. Soutenues par le CODIFAB, France Bois Forêt et le Ministère de la transition écologique, ce programme a pour ambition de proposer des outils et des méthodologies d’évaluation objective de l’influence des matériaux dont le bois, sur le confort des usagers et d’en tester la pertinence par la réalisation d’une campagne de mesures.

L’étude City Zen Wood valide le bois dans la construction

La première étude City Zen Wood analyse les effets physiologiques liés à la stimulation de plusieurs sens (toucher de la main, toucher du pied, odorat et vue) au contact du bois en comparaison avec d’autres matériaux (béton, PVC et aluminium). Dans cette seconde étude, les effets du bois d’origine française avec du bois d’origine japonaise sur la stimulation de certains sens (toucher et odorat) sont analysés à travers la mesure de réponses psychologiques et physiologiques.

Les différentes essences de bois influencent-elles les émotions liées au stress et à l’apaisement ? Y a t-il une différence notable entre le bois français et le bois japonais ? Les français sont-ils plus sensibles aux essences de bois avec lesquelles ils ont été en contact durant leur vie, existe-t-il un effet culturel ?

Sensation de bien-être dans une maison en bois

Pour cette étude, quatre essences ont été analysées : le hêtre, l’épicéa, le sugi et le hinoki. La mise en œuvre de deux protocoles a permis d’identifier une différence physiologique entre un état de repos (sans sollicitation d’un sens par un échantillon de bois) et une stimulation.

L’analyse des données acquises dans le cadre de cette étude exploratoire a permis de tirer certaines conclusions :

  • – Protocole « physiologique » : Au niveau du toucher de la main, seul l’échantillon de hêtre présente des résultats physiologiques positifs. Au niveau de l’odorat, les échantillons de bois ont généré des effets physiologiques positifs significatifs (abaissement de la pression artérielle) traduisant le passage à un état plus apaisé de l’individu. Cependant, les mesures réalisées n’ont pas permis de mettre en évidence de différence de réponses significative que ce soit entre les 4 essences de bois (hêtre, épicéa, sugi et hinoki) ou entre les essences issues d’origines différentes (françaises et japonaises) ;
  • – Protocole « psychologique » : Les résultats d’enquêtes traduisent le fait que le bois est apprécié peu importe son origine. Les qualificatifs tels que « confortable », « agréable », « naturel », « sain » ou encore « traditionnel » ont été associés aux 4 échantillons lors des stimulations tactiles et olfactives.

Nous pouvons donc constater que l’origine du bois (français ou japonais) n’influe pas sur les émotions liées au stress ou à l’apaisement. Les
quatre essences ont donné des résultats positifs. De plus, l’étude montre qu’il n’y a pas de différence significative entre le bois français et le bois japonais pour les consommateurs.

Advertisement

Sources : https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Rapport%20de%20synthese%20City%20Zen%20Wood-VF.pdf

Advertisement
Advertisement
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer