Modulaire et perchée : Maison bois contemporaine

Cette maison originale, du constructeur Maison Arbor, fait preuve d’audace et met en œuvre de nombreuses astuces. Sur une parcelle contrainte, inférieure à 400 m², cette maison respecte les codes d’urbanisme pour devenir une propriété moderne et agréable.

À cheval entre la ville et la campagne, cette maison affiche une identité forte liée à ses formes architecturales cubiques et au choix des matériaux constructifs modernes et durables.

Des choix qui ne sont pas seulement esthétiques

Zinc, bois, aluminium offrent une palette de couleurs qui réveillent le style traditionnel de Lons, commune de 12 000 habitants située en périphérie urbaine de Pau.

Une maison sereine – © Maison Arbor

Mais tous ces choix ne sont pas uniquement esthétiques, ils sont la résultante de plusieurs défis, relevés un à un par le constructeur. Car le terrain en vaut la peine, il ouvre d’un coté sur une rue urbaine, permettant d’avoir accès facilement aux transports en commun, de l’autre sur une vue champêtre des plus apaisantes.

« La contrainte majeure de ce projet était la taille du terrain, inférieure à 400 m², sur laquelle la maison a été construite. Il a donc fallu l’adapter, afin de respecter la distance réglementaire avec les limites séparatives et la marge de manœuvre était faible voire inexistante », se rappelle Cyrille Boisson, dirigeant de Maisons Arbor.

Des modules pour donner du volume

Le Tetris® peut alors commencer. Pour faire entrer un rez-de-chaussée de 70 m² et un étage de 64 m² sur cette parcelle, sans trop grignoter sur le jardin, le constructeur propose de décaler le second niveau. Cela permet d’obtenir une architecture originale et de gagner de la place à l’étage, tout en dégageant des mètres carrés au sol.

Un mélange de bois et de zinc – © Maison Arbor

L’utilisation du bois rend possible cette superposition, du fait de sa modularité et de sa légèreté. La structure de la maison est entièrement conçue à partir d’une ossature en Sapin, posée sur un soubassement « hérisson ». Idéal pour ce terrain plat, ce type de fondation se compose d’une couche de graviers sur laquelle les ouvriers viennent couler une dalle béton.

Le rez-de-chaussée est revêtu d’un bardage à faux claire-voie en Mélèze, tandis que le second volume est habillé de zinc. Le bardage bois, traité à l’aide d’un saturateur gris « Vieux Chêne » a été posé horizontalement, alors que le zinc est posé à joint debout, renforçant l’impression de hauteur de la maison.

Une décoration moderne – © Maison Arbor

Les matériaux

L’ensemble a été isolé au moyen d’ouate de cellulose et de fibre de bois par l’extérieur, pour atteindre de bonnes performances thermiques et acoustiques. Les menuiseries mixtes bois/aluminium et les brise-soleil à lames orientables de couleur rouge apportent un ton chaud et tranchent avec le gris des parements extérieurs. Elles font également écho à une résidence locative, située de l’autre côté de la rue.

Sous le volume en zinc se cache une terrasse de 50 m², semi-abritée, en Pin. Son bois a été imprégné d’un saturateur couleur « marron », pour la mettre en valeur et la protéger des agressions climatiques.

Grâce à des plans parfaitement ajustés au besoin des propriétaires, il restait même la place d’ajouter un bain norvégien en bois, dans le jardin. Chauffé par un poêle à bûches immergé, en inox, il permet de s’offrir un moment de détente dans une eau chaude parfumée d’effluves de bois. En face, dans un champ bordé d’un ruisseau et d’un bois, des chevaux paissent sous deux magnifiques chênes…

© Maison Arbor

FICHE TECHNIQUE :
Constructeur* : Maisons Arbor
Localisation : Lons (64)
Année de construction : 2014
Surface habitable : 134 m2
Prix : 245 272 € TTC clés en main ( assurances comprises )
Système constructif : Ossature bois, structure en Sapin
Revêtement : Bardage faux claire-voie en Mélèze, pose à l’horizontale, saturateur gris “ Vieux Chêne ” + bardage zinc à joint debout
Isolation : Dalle :TMS 80 mm/
Murs : Ouate de cellulose 140 mm + fibre de bois par l’extérieur 60 mm / 
Toit : Ouate de cellulose 300 mm + fibre de bois 60 mm
Cloisons : Laine isophonique 40 mm
Chauffage / EnR : Poêle à bûches, Stûv Micromega 5 à 11 KW + chauffe-eau solaire
Menuiseries : Mixtes aluminium, rouge ( extérieur) / bois naturel ( intérieur)
Terrasse : Surface 50 m² environ, essence de Pin saturateur “ marron” Aménagement extérieur : Bain norvégien en bois, chauffé par un poêle à bûches immergé en inox

Texte : Claire Thibault – Photo de Une : © Maison Arbor
Source:
Architecture Bois n° 85

Retour haut de page

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer