Du bois dans la balance

D’une surface de 5911m², le palais de justice de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, a été livré en 2018. Habillé de panneaux en bois massif à l’intérieur, ce bâtiment offre une esthétique nouvelle, formelle mais chaleureuse.

Confié à la maîtrise d’œuvre d’Ignacio Prego Architectures, le nouveau palais de justice de Pointe-à-Pitre propose une réinterprétation contemporaine de l’espace judiciaire. Livré en septembre 2018, ce bâtiment se présente comme une structure dont l’équilibre est maîtrisé, où sérénité et force s’expriment.

Dans ce lieu empreint de formalisme, des panneaux de lames à claire-voie en bois massif viennent réchauffer les espaces d’attente et les couloirs, qui précédent les salles d’audience.

Issus de la gamme Linéa, proposée par le fabricant Laudescher, ces panneaux en Pin vernis habillent une surface de 1 470 m². « Il s’agit d’un système de panneaux composés de lames en bois massif qui apporte une grande originalité dans la variation des rythmes et offre ainsi la possibilité, associé a des systèmes standard d’ossature, de créer des plafonds et des murs à l’aspect filant et monolithique, conformes aux exigences réglementaires (Réaction Feu, COV, Acoustique..) en vigueur dans les ERP », explique le fabricant.

Ces panneaux permettent de créer un peu de nature dans des espaces très urbains, qui peuvent sembler parfois hostiles. Dans cet environnement, ils génèrent  une structure, un rythme, une géométrie accueillante.

La rénovation du palais de justice offre ainsi un équilibre entre l’ouverture sur l’espace urbain et la nécessaire prise de distance qu’implique l’action judiciaire.

D’une surface de 5911 m², le nouveau palais de justice de Pointre-à-Pitre a coûté environ 22 millions d’euros HT.

Palais de justice Pointe-à-Pitre

Texte : Margot Peberat – Photos : © Luc Boegly

1 réflexion sur “Du bois dans la balance”

  1. Ping : Revue de presse du 05/08/2019 – Politique Outre-Mer

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page