Le Prix international de l’architecture bois revient au centre culturel Sara, en Suède

À l’occasion du Forum international bois construction, un jury de professionnels de la presse bois a décerné le prix international de l’architecture bois au centre culturel Sara, en Suède. Il s’agit de l’un des bâtiments bois les plus hauts au monde !

Le centre culturel Sara, conçu par l’agence White Arkitekter a battu la rude concurrence des bâtiments en bois du monde entier. À Nancy, il a reçu la reconnaissance de nombreux professionnels du bois, lors du Forum International Bois Construction. Il décroche le prestigieux Prix international de l’Architecture Bois.

L'une des plus hautes tours en bois au monde, en Suède, par l'agence White Arkitekter © Jonas Westling

« Nous sommes incroyablement heureux et honorés de recevoir le plus grand prix international pour l’architecture en bois ! Avec le centre culturel Sara, nous avons montré que même à grande échelle, il est possible de construire de manière intelligente face au climat, et qu’il n’y a aucune raison d’éviter les solutions durables », a déclaré Oskar Norelius du cabinet d’architectes White, co-architecte en chef avec son collègue Robert Schmitz.

Inauguré le 10 septembre dernier, ce bâtiment de 30 000 m² combine deux typologies d’usage : un lieu culturel et un hôtel ultra-moderne.

Le centre culturel abrite la galerie d’art de Skellefteå, le musée Anna Nordlander, le théâtre de Västerbotten et la bibliothèque municipale.

L’hôtel Wood comprend un restaurant, un spa et un centre de conférences.

© Jonas Westling

Pour satisfaire à cette variété d’usage, l’agence White Arkitekter s’est appuyée sur plusieurs solutions constructives innovantes en bois massif. En collaboration avec l’ingénieur en structure Florian Kosche, deux systèmes de construction différents ont été développés.

Le centre culturel sara remporte le prix international de l'architecture bois © David Valldeby

L’hôtel de grande hauteur est construit à partir de modules 3D préfabriqués en bois lamellé-croisé (CLT). Ces modules viennent s’empiler entre deux noyaux d’ascenseur entièrement en CLT.

Le centre culturel se compose lui, de colonnes et poutres en bois lamellé-collé, de noyaux et murs en CLT.

Advertisement

« Le bâtiment a été conçu pour avoir une durée de vie d’au moins 100 ans et sera neutre en carbone d’ici 50 ans », selon les estimations de l’agence d’architecture.

« Ce prix est la preuve qu’ici en Suède, nous sommes capables de produire de grands bâtiments durables en bois avec une architecture d’une qualité internationale exceptionnelle. S’élevant sur 20 étages, le centre culturel Sara est le plus haut bâtiment en bois du monde en termes de planchers et témoigne du savoir-faire de l’industrie suédoise du bois. Cette distinction montre que nous avons fait d’énormes progrès dans la construction en bois en Suède », a déclaré Alexander Nyberg, responsable du magazine d’architecture de la région nordique Trä! et membre du jury du Prix international de l’architecture en bois.

© David Valldeby

Du haut de ses 20 étages, le bâtiment offre aussi une vue spectaculaire sur Skellefteå, en Laponie suédoise. C’est donc tout naturellement que la ville a accueilli la nouvelle de cette victoire, avec une grande fierté :  « C’est fantastique de voir le centre culturel Sara remporter un concours international de ce calibre ! Ici, à Skellefteå, nous avons une longue tradition de construction en bois et avons accumulé une expertise incroyable dans le domaine. L’utilisation du bois semblait donc naturelle, mais aussi courageuse compte tenu des hauteurs d’innovation requises. Espérons que le centre culturel Sara inspirera un modèle de construction en bois durable – pour Skellefteå, le reste de la Suède et le monde entier », a commenté la maire de la ville, Evelina Fahlesson.

Le Prix International de l’Architecture Bois est décerné par la presse internationale pour récompenser l’excellence dans le domaine de l’architecture bois. Le prix vise à stimuler le développement d’une pensée architecturale innovante, utilisant le bois, et à établir des liens entre les pays où la construction en bois joue un rôle de plus en plus important.

Advertisement
Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer