halles en bois participant de PNCB

PNCB 2019 – Catégorie : Apprendre, se divertir

Le Prix national de la Construction Bois (PNCB) récompense chaque année les projets français les plus remarquables, réalisés en bois. Découvrez les deux lauréats et la mention de la catégorie “Apprendre, se divertir”, qui récompense les établissements scolaires, culturels, sportif et de loisirs, en bois.

Lauréat – 1er prix : L’école maternelle La Ruche

Lieu : Perthes (77)
Maître d’ouvrage : Ville de Perthes-en-Gâtinais
Maître d’oeuvre : Tracks
Année de livraison : 2018
Surface : 800 m²

Conçue comme autant d’identités volumétriques que singularise leur usage, la nouvelle école maternelle s’organise en espaces de plain-pied implantés en linéaire, aux largeurs et aux hauteurs variables selon leur destination. L’ossature bois, la couverture en zinc et le bardage bois à bâton rompus (à 45°) donnent à l’ensemble les contours d’une maison qu’aurait pu dessiner un enfant : simple, iconique, graphique

À l’intérieur, les volumes sont généreux et chaleureux. Vitrés sur les cours de récréation et adossés au mail boisé en fond de décor, ils sont baignés de lumière naturelle. Les murs et les caissons de toitures sont isolés en laine de bois, les préaux sont parés d’un absorbant acoustique intérieur en fibre de bois et le jardin pédagogique attenant est arrosé par l’eau de pluie récupérée.

Lauréat – 1er Prix ex-æquo : Le groupe scolaire intercommunale de Champagnole (39)

Lieu : Champagnole (39)
Maître d’ouvrage : CC Champagnole Nozeroy Jura
Maître d’oeuvre : Tectoniques
Année de livraison : 2018
Surface aménagée : 1 400 m²

L’enveloppe extérieure protectrice en métal et le coeur en bois chaleureux et apaisant jouent sur le contraste pour imprimer au nouveau groupe scolaire intercommunal une silhouette à la géométrie simple et rigoureuse. La cour intérieure, rectangulaire, occupe le centre de l’établissement, tandis qu’une galerie en fait le tour pour desservir l’ensemble des locaux périphériques.

Une ellipse décentrée découpe la toiture pour produire un disque de lumière qui se déplace au fil de la journée. En cas d’intempéries, les débords de la toiture protègent les enfants et les façades en bois. Les charpentes, dont le dessin a été pensé pour favoriser l’emploi de petits éléments en bois massif local, sont en épicéa commun du Jura, et les chevrons rayonnants du préau sont en lamellé-collé.

Mention Climat tropical : La médiathèque du Sud Sauvage

Lieu : Saint-Joseph, La Réunion (974)
Maître d’ouvrage : Ville de Saint-Joseph
Maître d’oeuvre : Co-Architectes
Année de livraison : 2017
Surface aménagée : 2 494 m2

Dans le climat tropical de La Réunion, la structure mixte béton/bois de la médiathèque questionne l’identité de l’architecture contemporaine locale, celle du Sud sauvage précisément. Le bois, utilisé pour la charpente (pin sylvestre) et la façade, a longtemps été considéré comme un matériau pauvre et fragile sous ces latitudes.

Grâce à sa faible inertie, il est au contraire un atout en milieu tropical. Le lieu, ouvert et passif, vise le confort thermique en agissant sur la température et la vitesse de l’air. Un puits dépressionnaire et des brasseurs d’air viennent prêter main forte à la ventilation naturelle. L’isolation des parois avec de la laine de roche et la protection des ouvertures par des brise-soleil en bois complètent le dispositif.

Découvrez le lauréat et la mention de la catégorie “Réhabiliter un logement”…

Advertisement
Claire Thibault
Suivez-moi
Les derniers articles par Claire Thibault (tout voir)
Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer