Le congrès international Woodrise s’exporte à Québec

Du 30 septembre au 4 octobre, l’édition 2019 de Woodrise aura lieu au Canada. Plus de 1000 participants sont attendus pour assister à cet événement organisé autour du thème “bâtir nos villes pour les générations futures”.

Le succès de l’édition de 2018, à Bordeaux, a permis à l’événement Woodrise de rayonner au-delà des frontières françaises. Après Genève, en janvier dernier, cette  « tribune internationale » dans le domaine de la construction bois s’exporte à Québec, en septembre prochain. Plusieurs experts et professionnels de la construction bois seront rassemblés pour promouvoir l’usage du bois dans les constructions de moyenne et grande hauteur.

Des conférences et visites techniques autour du bois

Après la première journée d’ouverture, avec la présentation officielle du congrès par Richard Woschitz, ingénieur dans le bâtiment et fondateur du groupe Woschitz, des conférences aborderont différents sujets les jours suivants. La première aura lieu la matinée du 1er octobre et traitera de l’émergence de projets de construction de bois de moyenne et grande hauteur à l’échelle mondiale. La deuxième, elle, expliquera ce qu’apporte la construction en bois à la bioéconomie et au marché du carbone. Enfin, la dernière conférence se tiendra le 2 octobre et aura pour thème”Science et technologie au service de la densification urbaine : le bois comme outil”.

Des visites techniques auront également lieu les 3 et 4 octobre, afin de découvrir des entreprises et des acteurs de la filière bois au Canada.

© Woodrise

Un concours à la recherche d’innovation

Parmi les temps forts du Congrès, la compétition professionnelle Cecobois-Woodrise 2019 qui rassemblera des équipes internationales et pluridisciplinaires autour d’un objectif commun. Les participants ont jusqu’au 20 juin pour s’inscrire à cette compétition, qui se déroulera ensuite du 28 septembre au 2 octobre. Ils seront répartis en équipe, composée de deux architectes, deux ingénieurs, un fabricant et un étudiant.

Les équipes participantes devront concevoir et construire une maquette d’une structure innovante en bois, en respectant les critères donnés et en utilisant seulement les matériaux et outils mis à leur disposition.

En plus de défendre l’emploi du bois dans les constructions de haute et moyenne hauteur, Woodrise veut mobiliser la communauté internationale pour réduire l’empreinte environnementale du secteur de la construction. L’événement devrait attirer plus de 1 000 participants internationaux, dont une vingtaine de délégations.

Texte : Thomas Caubios – Photo de Une : capture d’écran de la page d’accueil du site www.woodrise.ca © Woodrise

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer