Révision du NF DTU 31.2

Construction bois : la version révisée du NF DTU 31.2 vient de paraître

La version révisée du DTU 31.2 « Travaux de bâtiments – Construction de maisons et bâtiments à ossature bois » vient de paraître. Prise en compte des grandes hauteurs et des nouveaux modes constructifs mais aussi changements relatifs à l’étanchéité… Découvrez les nouveautés de la norme NF DTU 31.2.

Les normes techniques évoluent pour la construction à ossature bois. L’Afnor, organisme de normalisation, vient de publier la version révisée du DTU 31.2. Engagée depuis 2011, cette révision était très attendue des professionnels de la construction bois.

Elle prévoit plusieurs changements, à commencer par le perfectionnement de l’étanchéité à l’eau des constructions. Une attention particulière est portée aux entourages de baie (en relation avec la commission DTU 36.5 pour les menuiseries) afin de pérenniser leur étanchéité.

« La deuxième avancée a été sur la caractérisation des pare-pluie et notamment leur comportement en phase chantier », précise l’Union des industriels et constructeurs bois (UICB), qui a participé aux côtés d’autres acteurs de la filière bois à la révision de la norme. L’objectif était d’aboutir, avec les fournisseurs d’écran souple, à une solution permettant d’assurer la protection à l’eau, tant en phase provisoire que définitive.

Un DTU élargi…en hauteur !

La nouvelle norme s’intéresse également aux constructions de grande hauteur, en plein développement en France. Après une dizaine d’études de caractérisation et de traitement des points singuliers menées par l’Institut FCBA, ainsi que sept années de travaux de la commission, le domaine d’application du DTU est élargi aux constructions bois jusqu’à 28 m de haut ! Les travaux menés ont permis « d’évaluer et de garantir la performance des différents composants des constructions bois au travers diverses certifications », rapporte l’UICB.

Une officialisation des pratiques traditionnelles

Cette nouvelle version du document a également officialisé certaines pratiques traditionnelles de la filière. Sous certaines conditions, il sera par exemple possible de réaliser des constructions sans utiliser de pare-vapeur sur les parois verticales.

L’UICB se félicite de l’arrivée de cette nouvelle version : « Ces nouvelles évolutions permettront à l’ensemble de la filière bois d’accompagner au mieux l’évolution du marché de la construction qui, pour limiter l’évolution du changement climatique, devra participer à la réduction des émissions de carbones ».

Plusieurs journées de présentation de la norme révisée seront organisées prochainement, afin d’informer les professionnels et de répondre à leurs questions.

Voir le guide pratique publié par le CSTB

Texte : C.T – Photo de Une : Immeuble Sensations à Strasbourg © Koz Architectes/ASP Architecture/Bouygues Immobilier

Retour haut de page