NP ROLPIN plan investissement

NP ROLPIN investit 10 millions d’euros

NP ROLPIN, société landaise de référence dans l’industrie du Pin maritime annonce un vaste plan d’investissement sur 3 ans. 10 millions d’euros seront déployés jusqu’en 2021 pour la modernisation de son appareil de production et l’optimisation des process de fabrication. Le point avec Christian Desmé, Directeur Général de l’entreprise.

Ancré au cœur du massif forestier des Landes de Gascogne, en Nouvelle-Aquitaine, l’entreprise NP ROLPIN dispose d’un savoir-faire reconnu depuis près de 50 ans, dans la fabrication d’éléments bois (contreplaqué, panneaux, lambris) pour l’aménagement intérieur.

Rachetée en 2014 par le groupe japonais Nankai Plywood, l’entreprise bénéficie d’une expertise nouvelle en termes d’organisation managériale et de recherche et de développement.

Afin d’accélérer son déploiement sur le marché de l’aménagement intérieur et proposer des produits d’exception, toujours plus innovants et design, l’entreprise lance un vaste plan d’investissement industriel. « La première phase s’échelonnera sur trois ans, jusqu’en 2021, avec un budget de 10 millions d’euros. Plusieurs investissements viseront la modernisation de nos ateliers et la formation de nos salariés dans le cadre de l’optimisation de notre appareil productif», explique Christian Desmé.

Plus de souplesse et d’autonomie énergétique

Le premier investissement concerne l’approvisionnement énergétique du site de Labouheyre, dans les Landes. Un enjeu de taille pour un process qui nécessite de maîtriser les apports en énergie, de façon fiable et simplifiée. Le bois nécessaire à la production de contreplaqué par exemple, est étuvé pendant 24 heures avant d’être déroulé sur la chaîne de production. Ce procédé consiste à exposer la matière première à la vapeur, à 80°C environ, pour stabiliser la couleur du produit et le rendre plus résistant. Le placage est ensuite placé dans un séchoir afin d’enlever l’humidité résiduelle du bois.

Approvisionné auparavant par une chaudière biomasse, le site landais sera équipé d’ici janvier 2020, de la plus grande installation française de gaz naturel liquéfié (GNL), transporté par camions. L’entreprise Cap Ingelec sera chargée de gérer les études et le chantier, pour cette installation plus moderne et moins gourmande en matières premières.

« Grâce à ce nouvel équipement, nous gagnons en souplesse et en autonomie de gestion. Cette chaudière GNL permet d’optimiser les besoins et l’apport de vapeur en temps réel avec un débit attendu de 28T/heure. Le suivi de production est simplifié tout comme la maintenance de l’équipement. C’est un investissement stratégique de 4 millions d’euros qui aura un impact fort sur le rendement et le coût énergétique. »

À terme, deux chaudières à gaz GNL approvisionneront le site, pour une capacité totale de 20MW PCI et un coût d’investissement de 4 millions d’euros.

Une stratégie productive offensive

Au cours des trois prochaines années, l’entreprise investira 6 millions d’euros supplémentaires, notamment « pour optimiser le rendement de la matière première dans une démarche environnementale ».

NP ROLPIN dispose d’un véritable atout pour transformer en profondeur son outil de production : sa proximité avec un grand groupe japonais. « Les dirigeants ont une approche différente et apportent des solutions techniques innovantes pour optimiser les rendements et les coûts énergétiques. Nous sommes en train de faire des tests en ce sens, au Japon et en Australie. »

Une méthode managériale innovante

L’entreprise NP ROLPIN a réorienté l’ensemble de sa stratégie économique, vers une gestion « lean » ambitieuse. Elle peut compter en cela sur l’expertise de Christian Desmé, son Directeur Général, habitué des restructurations et réorganisations d’entreprises suite à ses années passées dans le secteur automobile, en forte mutation.

Trouvant ses sources au Japon, cette méthode de gestion « au plus juste » engage l’entreprise dans la recherche de la performance, grâce à son amélioration continue sur des points cruciaux comme la productivité, les délais, les coûts et la qualité.

L’entreprise y adjoint la méthode Kaizen*, fusion des mots japonais « kai » et « zen », qui signifient « changement » et « meilleur », tout en associant à son développement, le bien-être de ses salariés.

Autant d’outils pour faire de NP ROLPIN, un acteur incontournable dans l’industrie du Pin maritime. L’entreprise landaise fêtera ses 50 ans en 2020. Elle emploie actuellement 110 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros.

Retour haut de page